Modifié le 22 janvier 2015 à 08:46

Accord financier historique entre la BNS et la banque centrale chinoise

Un accord historique a été signé entre la Banque suisse et son homologue chinoise
Un accord historique a été signé entre la Banque nationale suisse et son homologue chinoise 19h30 / 2 min. / le 21 janvier 2015
La Banque nationale suisse et son homologue chinoise ont signé mercredi à Davos un accord monétaire historique qui positionne la Suisse comme plate-forme pour les opérations financières avec la Chine.

Le marché offshore du yuan - ou du renminbi - se trouvera désormais en Suisse. La Suisse et la Chine se sont en effet entendues mercredi à Davos pour créer une plate-forme d’échange de la monnaie chinoise en Suisse.

La Banque populaire de Chine a aussi décidé d’étendre le programme-pilote d’investisseur institutionnel étranger qualifié en renminbis à la Suisse, octroyant à cette dernière un quota de 50 milliards de renminbis, a indiqué la Banque nationale suisse (BNS).

Coopération renforcée

Ces deux actes traduisent de nouvelles avancées dans la coopération financière entre la Chine et la Suisse, relève encore la BNS. Ils favoriseront l’utilisation du renminbi par les entreprises et les institutions financières dans leurs transactions.

L'Association suisse des banquiers (ASB) a salué la signature du mémorandum d'entente. Cette percée assure la concrétisation de son objectif de voir la Suisse se positionner comme plate-forme pour les opérations avec la Chine.

Publié le 21 janvier 2015 à 21:23 - Modifié le 22 janvier 2015 à 08:46

Accord avec la Chine sur la santé

Le ministre de l'intérieur Alain Berset et Zhang Yong, le ministre en charge de l'Administration chinoise des denrées alimentaires et médicaments, ont de leur côté signé un accord portant sur les domaines de la santé et des denrées alimentaires.

L'objectif est de renforcer les échanges techniques et de créer un dialogue institutionnel dans des domaines importants pour la santé.

"Entretenir cette dynamique"

La ministre des finances Evelyne Widmer-Schlumpf a annoncé qu'elle "profiterait de sa visite de travail à Pékin au début du mois de février pour entretenir la dynamique" positive avec la Chine.

Elle compte ainsi "continuer à intensifier la coopération avec la Chine dans le domaine financier" notamment.