Modifié

Les courtiers ont perdu des millions suite à l'annonce de la BNS

Le logo de la Deutsche Bank, au siège de l'institution à Frankfort. [Sarah Houlison - EPA/Keystone]
Le logo de la Deutsche Bank, au siège de l'institution à Frankfort. [Sarah Houlison - EPA/Keystone]
La tempête monétaire qui a suivi l'annonce de la fin du taux plancher a porté un coup cinglant aux courtiers, petits et grands, qui ont subi des pertes de plusieurs millions de dollars.

L’annonce jeudi de la Banque nationale suisse (BNS) d’abandonner le cours plancher du franc face à l’euro en a surpris plus d’un et a frappé de plein fouet les courtiers en devises, qui ont perdu de gros montants en cette fin de semaine.

Ne voyant pas venir la nouvelle, ils sont restés impuissants face à l'impressionnante appréciation du franc suisse et n’ont pas pu ajuster à temps leurs importants stocks de monnaies.

Citigroup, Deutsche Bank et Barclay's

C’est le cas notamment de Citigroup, le plus grand courtier en devises du monde basé à New York, qui a perdu plus de 150 millions de dollars, selon le Wall Street Journal. Pour cette entreprise, cela représenterait 7,5% des revenus qu’elle a générés grâce aux opérations sur les marchés au quatrième trimestre de 2014.

La Deutsche Bank et Barclay’s n’ont pas non plus été épargnées. La plus importante banque allemande a ainsi perdu quelque 150 millions de dollars, alors que la grande banque britannique a subi des pertes à hauteur de 100 millions.

gchi

Publié Modifié

Un hedge fund décimé

La plus grande entité du Everest Capital's Global Fund a décidé de fermer ses portes après avoir virtuellement perdu la totalité de ses avoirs suite à la décision de la BNS.

Selon Bloomberg, le fonds, qui avait plus de 830 millions de dollars sous gestion, avait parié sur un déclin du franc suisse.

Des petits parieurs font la grimace

Selon Fortune, de nombreux investisseurs individuels ont aussi subi d’importantes pertes. Les clients d’Interactive Broker, une des plus grandes entreprises de courtage en ligne, ont ainsi perdu quelque 120 millions de dollars suite à la décision de la BNS.

Pire, les clients de FXCM, un autre géant américain du courtage, ont vu jusqu’à 225 millions de dollars s'envoler en fin de semaine.

En raison de la volatilité des marchés provoquée par la fin du taux plancher, certaines personnes ont tout simplement perdu la totalité de leurs avoirs.