Modifié

L'auteur présumé des fuites dans le scandale LuxLeaks inculpé

La gauche et l'extrême droite veulent la peau de Jean-Claude Juncker. [EPA/Olivier Hoslet - AFP]
La gauche et l'extrême droite veulent la peau de Jean-Claude Juncker. [EPA/Olivier Hoslet - AFP]
Soupçonné de vol, violation du secret professionnel et de blanchiment, l'auteur présumé de la fuite de milliers de pages d'accords fiscaux au Luxembourg a été inculpé par la justice luxembourgeoise.

L'auteur présumé de la fuite de milliers de pages d'accords fiscaux entre le Luxembourg et des multinationales ayant donné lieu au scandale LuxLeaks a été inculpé de vol, violation du secret professionnel et blanchiment, a annoncé le Parquet du Luxembourg.

Cette inculpation fait suite à la plainte contre X que le cabinet d'audit PWC avait déposé en juin 2012, après avoir découvert le vol de documents lors d'un reportage télévisé de la chaîne France 2, un mois plus tôt.

Reportage choc

Ce reportage consacré à l'évasion fiscale au Grand-Duché révélait l'existence de plusieurs centaines d'accords fiscaux entre l'administration des contributions directes du Luxembourg et des filiales de multinationales.

Les accords permettent à ces firmes de ne presque pas payer d'impôts. Parmi les multinationales concernées, on trouve notamment Apple, Amazon, Ikea, Pepsi ou encore Heinz.

agences/br

Publié Modifié

Auteur découvert

L'identité du prévenu n'a pas été révélée. Selon le quotidien "Luxemburger Wort", il s'agit d'un Français, ancien employé du cabinet d'audit PWC Luxembourg.

L'intéressé, qui vit en France, a été convoqué dans le cadre d'une commission rogatoire de la justice luxembourgeoise, entendu par le juge pendant quelques heures et inculpé, avant d'être libéré, précise le journal.

L'homme avait copié des données confidentielles sans être repéré pendant près de deux ans, jusqu'à ce que les journalistes de France 2 révèlent la fuite des documents.

Juncker visé

Le scandale LuxLeaks a éclaboussé le nouveau président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Il était Premier ministre du Luxembourg lorsque ces accords ont été passés par l'administration fiscale du Grand-Duché.

Le président de la Commission européenne est sous pression de l'opinion publique, des ONG et du Parlement européen.