Modifié le 05 août 2014 à 12:34

Les importateurs suisses paient cher pour vendre des autos polluantes

Les Suisses sont friands de 4X4, ce qui côute cher aux importateurs.
Les Suisses sont friands de 4X4, ce qui côute cher aux importateurs. [Gaëtan Bally - ]
Selon 24heures, le penchant des automobilistes suisses pour les véhicules polluants coûte cher aux importateurs qui se retrouvent dans le rôle du pollueur payeur.

Les importateurs suisses de voitures ont payé plus de 5 millions de francs de pénalité à la Confédération l'an dernier pour pouvoir vendre des voitures polluantes, révèle 24 heures mardi.

Les automobilistes suisses sont friands de véhicules à grosses cylindrées. Et les amendes sont calculées d'après les émissions des véhicules vendus sur le territoire.

Et es émissions de CO2 des voitures neuves vendues ont dépassé la norme européenne de 130 g/km adoptée par la Suisse.

Compensations

Or, dans l'Union européenne, les constructeurs jouent sur les différences d'habitudes des consommateurs: la petite voiture peu polluante vendue dans le sud de l'Europe compense les émissions du gros moteur mis en circulation en Scandinavie.

Les importateurs suisses réclament l'introduction de la méthode de calcul européenne sans quoi les importations parallèles vont se multiplier. Il suffit d'acheter une voiture neuve à l'étranger, de l'immatriculer et de l'importer six mois plus tard pour la revendre avec le statut d'occasion. 

pym

Publié le 05 août 2014 à 12:14 - Modifié le 05 août 2014 à 12:34