Modifié le 05 août 2014 à 18:26

Une société lausannoise serait impliquée dans les difficultés de BES

L'immeuble de la banque Espirito Santo à Pully (VD).
Les liens entre la Suisse et la banque portugaise Banco Espirito Santo Forum / 2 min. / le 05 août 2014
Selon le Wall Street Journal mardi, les intérêts de la société financière lausannoise Eurofin se mêlent à ceux de la banque portugaise en difficulté Banco Espirito Santo.

Un employé portugais de la société financière lausannoise Eurofin Holding SA était le seul auditeur des comptes de la banque portugaise Banco Espirito Santo, que l'Etat portugais a dû renflouer lundi, affirme mardi le Wall Street Journal (WSJ).

>> Lire: L'Etat portugais vole au secours de Banco Espirito Santo

Ces comptes apparaissent aujourd’hui entachés de nombreuses irrégularités qui ont contribué à plonger la banque dans les ennuis financiers, explique le journal, tout en précisant que l'auditeur a réalisé ces audits à titre individuel, pas au nom d'Eurofin.

Auditeur membre du CA de filiales de BES

Par ailleurs, écrit Le Temps citant toujours le WSJ, "les autorités portugaises ont tissé des liens entre la BES et la société lausannoise" et "seraient en train d’essayer de démêler ces relations pour mieux comprendre le rôle qu’a pu jouer la société Eurofin dans la chute de BES".

Ainsi, l'auditeur susmentionné était membre du conseil d’administration de deux filiales de BES. Il a démissionné en janvier 2014.

ptur

Publié le 05 août 2014 à 11:21 - Modifié le 05 août 2014 à 18:26