Modifié le 29 juillet 2014 à 23:00

UBS trouve un accord avec l'Allemagne dans le conflit fiscal

Les autorités de Bochum en Allemagne réclament 364 millions à l'UBS
Les autorités de Bochum en Allemagne réclament 364 millions à l'UBS 19h30 / 2 min. / le 29 juillet 2014
Le numéro un bancaire suisse UBS est parvenu à un accord sur le différend fiscal avec l'Allemagne. La banque a en outre annoncé mardi un bénéfice net de 792 millions de francs au 2e trimestre.

UBS est parvenue à un accord avec le parquet de Bochum, en Allemagne, qui enquêtait sur d'éventuelles évasions fiscales de citoyens allemands. L'accord, qui met fin à des poursuites judiciaires, comprend un paiement de quelque 300 millions d'euros (364 millions de francs).

En lien avec cette affaire, la grande banque a provisionné un montant de 120 millions de francs au deuxième trimestre, a-t-elle indiqué mardi.

Excellent 2e trimestre

Le parquet de Bochum avait lancé, en 2012, une série de perquisitions auprès de clients de la banque soupçonnés d'évasion fiscale. Il avait auparavant ouvert plusieurs enquêtes sur la foi d'informations contenues dans un disque dur acheté par le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie.

Para ailleurs, UBS dépasse les attentes au deuxième trimestre 2014. Le numéro un bancaire helvétique a vu son bénéfice net progresser de 15% en comparaison annuelle, à 792 millions de francs.

ats/pym

Publié le 29 juillet 2014 à 07:10 - Modifié le 29 juillet 2014 à 23:00

Dossier "politisé" en France

Interrogé mardi dans "Le 12h30" de la RTS, le patron d'UBS Sergio Ermotti ne cache pas sa satisfaction d'avoir trouvé un accord en Allemagne, "qui permet de regarder vers le futur".

Côté français, à propos des accusations de blanchiment de fraude fiscale, une recherche de solution est toujours en cours. "Mais la chose est devenue très politisée", note-t-il. "La chose est devenue plus difficile".

Sergio Ermotti confirme le dépôt d'un recours et estime que le dossier français est moins important que le dossier allemand, "ça ne fait pas de sens" qu'il prenne cette ampleur, souligne-t-il.