Modifié

Les salaires des dirigeants d'UBS ont fortement augmenté en 2013

Le CEO d'UBS, Sergio Ermotti, a présenté des résultats en forte baisse pour le deuxième trimestre. [Walter Bieri - Keystone]
Le CEO d'UBS, Sergio Ermotti, a présenté des résultats en forte baisse pour le deuxième trimestre. [Walter Bieri - Keystone]
Le patron d'UBS Sergio Ermotti a touché 10,7 millions de francs en 2013 contre 8,9 millions en 2012, indique le rapport de gestion de la grande banque publié vendredi.

Sergio Ermotti, directeur général d'UBS depuis 2011, a vu sa rémunération nettement augmenter l'an dernier. Il a perçu 10,7 millions de francs, contre 8,9 millions en 2012.

Le directeur général n'est toutefois pas le dirigeant le mieux payé du numéro un bancaire helvétique. Le chef de la banque d'investissement Andrea Orcel a pour sa part touché 11,4 millions de francs, indique le rapport de gestion d'UBS publié vendredi. Le président du conseil d'administration Axel Weber a lui vu sa rémunération totale passer de 3,6 à 6,1 millions de francs.

Répercussion des bénéfices engrangés

Comme annoncé début février, UBS a augmenté les bonus de 28% grâce à la solide performance réalisée en 2013. Après avoir été réduite suite au scandale de la manipulation du taux Libor, l'enveloppe consacrée au bonus est repassée en l'espace d'un an de 2,5 à 3,2 milliards de francs. (lire à ce sujet: Avec un bénéfice de 3,17 milliards, UBS renoue avec les chiffres noirs).

ats/sbad

Publié Modifié

UBS a tenté de manipuler le Hibor

Des courtiers d'UBS ont tenté de manipuler le taux interbancaire Hibor (Hong Kong Interbank Offered Rate) entre 2006 et 2009, a constaté l'autorité monétaire de Hong Kong (HKMA) à l'issue de son enquête, dont le résultat a été communiqué vendredi. Sur neuf banques, des manquements n'ont été constatés que chez le numéro un bancaire helvétique.

L'enquête a montré qu'UBS n'a pas communiqué à l'autorité la découverte de comportements fautifs de collaborateurs après en avoir eu connaissance. La HKMA, qui fait office de banque centrale de l'ex-colonie britannique, a demandé à UBS de prendre des mesures pour remédier à ces manquements et de sanctionner les employés concernés.