Modifié

La spirale de la hausse des prix dans l'immobilier enrayée selon Credit Suisse

Le boom immobilier représente une manne fiscale bienvenue pour l'Etat en période de turbulences. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Le boom immobilier représente une manne fiscale bienvenue pour l'Etat en période de turbulences. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La dynamique de la hausse des prix sur le marché immobilier suisse est enrayée, estime Credit Suisse dans son étude 2014, et ce, même si la demande reste élevée.

Le cycle immobilier en Suisse a dépassé son zénith, même s'il y a toujours des différences en fonction du type de marché (logement, bureaux, surfaces de ventes) et selon les régions, a expliqué mercredi Sara Carnazzi Weber, responsable de l'analyse macroéconomique fondamentale à Credit Suisse.

Malgré ce pic dépassé, l'atterrissage en douceur du marché immobilier n'est pas garanti. Les facteurs fondamentaux de la demande restent robustes et signalent un besoin élevé. En contre-point, les mesures de régulation, des éventuels chocs conjoncturels ou des hausses brusques de taux représentent des risques.

Impact de l'initiative UDC

Pour Credit Suisse, l'impact de l'initiative de l'UDC contre l'immigration massive pourrait se faire sentir dès l'an prochain. "Une baisse de 20'000 personnes" est possible, ce qui ramènerait le niveau de l'immigration nette à quelque 50'000 personnes, loin des sommets de 80'000 ou 100'000 atteints par le passé. "C'est une hypothèse que l'on fait", a indiqué Sara Carnazzi Weber.

ats/pym

Publié Modifié