Modifié le 03 février 2014 à 14:40

La corruption coûte 120 milliards d'euros par an à l'économie de l'UE

Cecilia Malmström, commissaire européenne aux Affaires intérieures, lors de la présentation du rapport à Bruxelles.
Cecilia Malmström, commissaire européenne aux Affaires intérieures, lors de la présentation du rapport à Bruxelles. [AP Photo/Yves Logghe - ]
Un rapport de la Commission européenne révèle que la corruption coûte près de 120 milliards d'euros par an à l'économie de l'UE. Le secteur des marchés publics est particulièrement exposé.

La corruption coûte chaque année près de 120 milliards d'euros (146,6 milliards de francs) à l'économie de l'Union européenne (UE), selon un rapport publié lundi par la Commission européenne, qui fait la liste des secteurs où la situation pourrait être améliorée.

Ce rapport, le premier du genre, n'établit pas de classement entre pays, mais relève les principales lacunes observées dans la lutte anti-corruption au niveau européen.

Contrôles insuffisants

En particulier, les contrôles internes portant sur les procédures au sein des administrations publiques sont insuffisants, et les règles relatives aux conflits d'intérêts varient d'un Etat à l'autre, de même que l'efficacité de la répression et des poursuites.

Il souligne enfin que l'intégrité de la vie politique reste un problème dans de nombreux Etats membres. Des lacunes importantes subsistent notamment en matière de financement des partis politiques.

Enfin, le secteur des marchés publics est particulièrement exposé à la corruption, note le rapport.

afp/pym

Publié le 03 février 2014 à 14:21 - Modifié le 03 février 2014 à 14:40

Les Européens sans illusion

La Commission publie parallèlement un sondage Eurobaromètre qui montre que 76% des Européens pensent que la corruption est un phénomène très répandu.

Ils sont 8% à affirmer avoir fait l'objet ou été témoin d'un acte de corruption au cours de l'année qui précède.