Modifié le 12 décembre 2013 à 20:09

PSA Peugeot Citroën confirme négocier avec un constructeur chinois

Le groupe PSA Peugeot Citroën a quitté le CAC 40 vendredi.
Le groupe PSA Peugeot Citroën est en difficultés depuis plusieurs mois. [ - ]
Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citröen a officialisé les discussions sur l'entrée du groupe chinois Dongfeng dans son capital.

Le groupe PSA Peugeot Citroën confirme négocier une arrivée du constructeur automobile chinois Dongfeng dans son capital, que pourrait soutenir son actuel allié américain General Motors. La crise automobile et l'euro fort pèsent toujours sur le constructeur français.

"PSA Peugeot Citroën confirme étudier des nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, y compris Dongfeng Motor, ainsi qu'un projet d'augmentation de capital", annonce-t-il dans un communiqué diffusé jeudi.

Stade préliminaire des discussions

Le constructeur automobile français en difficulté précise toutefois, qu'"il n'y a aucun accord sur les termes d'une éventuelle opération". "Ces discussions sont à un stade préliminaire et aucune assurance ne peut être donnée quant à leur aboutissement", poursuit-il.

Selon la presse, outre Dongfeng, l'Etat français pourrait participer à une augmentation de capital. La famille Peugeot en détient actuellement 25,4% et le groupe américain General Motors 7%.

agences/jvia

Publié le 12 décembre 2013 à 20:00 - Modifié le 12 décembre 2013 à 20:09

Encouragé par General Motors

General Motors, qui détient 7% du capital de PSA, serait prêt à soutenir l'arrivée d'un nouvel actionnaire, a fait savoir Peugeot Citroën.

Les deux constructeurs, partenaires depuis février 2012, ont modifié les termes de leur contrat afin que "GM renonce à son droit de mettre fin (...) à l'Alliance dans l'éventualité d'une prise de participation de certains tiers au capital de Peugeot", indique l'entreprise.

"PSA restera français"

Les alliances avec General Motors et Dongfeng permettront au constructeur français de "rebondir et d'acquérir la taille critique d'un constructeur mondial de premier plan", a déclaré à l'AFP le ministre français chargé de l'Industrie, Arnaud Montebourg.

Ce dernier a également assuré que PSA "restera français" au terme de ces alliances.

Dongfeng en bref

Dongfeng a vendu 3,08 millions de véhicules en 2012, soit 16% du marché chinois. Il s'agit du deuxième constructeur du pays, derrière son concurrent SAIC (Shanghai Automotive Industry Corporation).

Fondé en 1969, en pleine Révolution culturelle, Dongfeng est basé à Wuhan, grande métropole du centre du pays.