Modifié le 22 novembre 2013 à 08:20

Accord entre UBS et les autorités européennes dans l'enquête du Libor?

Les banques UBS et Crédit Suisse sont accusées d'avoir manipulé le taux Libor.
Cet accord protégerait UBS contre des amendes supplémentaires. [ - EPA/Keystone]
La banque suisse aurait conclu un accord avec les autorités européennes de la concurrence lui offrant l'immunité en échange de sa coopération dans l'affaire du Libor, selon le Wall Street Journal.

UBS aurait conclu un accord avec les autorités européennes de la concurrence lui offrant l'immunité en échange de sa coopération dans le cadre de l'enquête sur la manipulation des taux interbancaires de référence, affirme jeudi le Wall Street Journal.

Cet accord protégerait la première banque de Suisse contre des amendes supplémentaires, indique le quotidien des milieux d'affaires américain, qui cite des sources proches du dossier sans les nommer.

"Coopération récompensée"

 "Selon cet arrangement, UBS est récompensée pour sa coopération avec les enquêteurs et la livraison d'informations sur d'autres banques", écrit le Wall Street Journal dans son édition en ligne.

UBS serait ainsi le second établissement à bénéficier de l'immunité après la banque britannique Barclays. UBS se serait vu accorder l'immunité pour la partie du cas qui se rapporte à la manipulation du Libor, le taux interbancaire londonien, précise le journal, alors que l'immunité pour Barclays porte sur l'euribor, le versant européen de ce taux.

afp/olhor

Publié le 21 novembre 2013 à 22:03 - Modifié le 22 novembre 2013 à 08:20

Les condamnations récentes

Barclays et UBS ont déjà été condamnée à d'importantes amendes dans le cadre du scandale du Libor, le taux interbancaire à Londres qui détermine les conditions dans lesquelles les banques se prêtent de l'argent entre elles et sert de référence à de nombreux produits financiers.

L'an passé, UBS, le numéro un de l'industrie bancaire en Suisse, s'était vu infliger une amende combinée de 1,4 milliard de francs suisses par les autorités de régulation britannique, américaine et suisse.