Modifié le 09 octobre 2013 à 22:02

Une femme nommée à la tête de la Banque centrale américaine

États-Unis- Janet Yellen sera la première femme à la tête de la Banque centrale américaine
États-Unis/ Janet Yellen sera la première femme à la tête de la Banque centrale américaine 12h45 / 1 min. / le 09 octobre 2013
Le président des Etats-Unis Barack Obama a officialisé mercredi la nomination de Janet Yellen à la tête de la puissante Banque centrale américaine, la Fed.

Janet Yellen a été officiellement nommée mercredi par le président des Etats-Unis Barack Obama à la tête de la Fed, la puissante Banque centrale américaine.

Lors d'une intervention à la Maison Blanche, Barack Obama a exhorté le Sénat à entériner "au plus vite" le choix de Janet Yellen, et rendu un hommage vibrant à l'actuel titulaire du poste, Ben Bernanke.

A 66 ans, Janet Yellen est la première femme à occuper ce poste. Elle était favorite après le renoncement de l'ex-secrétaire américain au Trésor Larry Summers.

Sur les traces de Bernanke

Numéro deux de la Fed depuis 2010, Janet Yellen défend une politique monétaire agressive pour lutter contre le chômage, quitte à accepter l'inflation. Elle devrait donc assurer une continuité avec les choix mis en oeuvre par Bernanke pour relancer l'économie après la crise des subprimes de 2007-2008.

Sa principale mission sera de piloter l'abandon progressif des mesures exceptionnelles d'assouplissement monétaire adoptées pour soutenir l'activité aux Etats-Unis, tout en veillant à ne pas provoquer de nouvelle crise par un assèchement trop brutal des liquidités dont la Fed a inondé les marchés.

afp/boi

Publié le 09 octobre 2013 à 07:18 - Modifié le 09 octobre 2013 à 22:02

Des femmes rares à ce poste

Selon le site CentralBankNews.info, seulement 14 femmes figurent parmi les quelque 180 présidents de banques centrales dans le monde.

L'Argentine et la Russie ont ainsi déjà innové en nommant des femmes à la tête de la principale institution monétaire de leur pays, de même que plusieurs pays d'Afrique (Cameroun, Botswana) et d'Amérique latine (Honduras, Salvador).

Il faut "renforcer la reprise"

Janet Yellen a estimé mercredi, juste après l'annonce de sa nomination, qu'il fallait encore "renforcer la reprise".

"Les six dernières années ont été tumultueuses pour l'économie, et difficiles pour de nombreux Américains", a remarqué Janet Yellen. Elle faisait ici allusion à la période écoulée depuis le début de la récession de 2007-2009.

"Si nous sommes tous d'accord pour dire qu'il faut en faire davantage pour renforcer la reprise (...), nous avons fait des progrès", a-t-elle ajouté.