Modifié le 15 mai 2013 à 19:03

La France est entrée officiellement en récession au premier trimestre 2013

france
Le gouvernement français maintient sa prévision de croissance à 0,1% sur l'année 2013. [Kerim Okten - ]
En enregistrant un recul de 0,2% de son PIB au premier trimestre 2013, la France est entrée officiellement en récession. De son côté, l'Allemagne a affiché une progression de 0,1% de son PIB sur la même période.

La France est entrée en récession avec le recul de 0,2% de son produit intérieur brut au premier trimestre, qui fait suite à une contraction d'ampleur similaire au dernier trimestre 2012, a annoncé mercredi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Une récession correspond techniquement à un recul du PIB pendant deux trimestres consécutifs. Pour l'ensemble de l'année 2012, l'Insee a conservé son estimation d'une croissance nulle, après avoir révisé à la baisse la croissance du troisième trimestre 2012 (0,1% au lieu de 0,2%).

L'acquis de croissance pour 2013 est de -0,3% ce qui signifie que si la croissance était nulle sur les trois derniers trimestres, l'activité économique de la France se contracterait de 0,3% sur l'année.

Baisse record du pouvoir d'achat

Le gouvernement maintient néanmoins sa prévision de croissance à 0,1% sur l'année 2013, a indiqué mercredi à l'AFP le ministère de l'Economie.

Par ailleurs, la baisse record subie l'an dernier par le pouvoir d'achat des ménages français a été encore plus forte qu'initialement annoncé. L'Insee, qui l'avait évaluée à 0,4% fin mars, a revu son estimation et fait désormais état d'un recul de 0,9%.

L'institut a également revu à 0,4% la baisse de la consommation des ménages l'an dernier, précédemment estimée à 0,1%. Il a maintenu en revanche son estimation d'un déficit public ramené à 4,8% du PIB en 2012 et d'une progression de la dette, à 90,2% du PIB.

afp/rber

Publié le 15 mai 2013 à 08:58 - Modifié le 15 mai 2013 à 19:03

Très faible croissance en Allemagne

Le produit intérieur brut (PIB) allemand a très légèrement crû au premier trimestre 2013. Il a progressé de 0,1%, selon une première estimation publiée par l'Office fédéral des statistiques mercredi.

Cette croissance "faible" s'explique largement par l'hiver anormalement long et froid, explique l'Office, qui a également révisé pour la deuxième fois en baisse le chiffre du quatrième trimestre 2012: l'économie allemande s'est contractée de 0,7% sur les trois derniers mois de l'année, selon le nouveau chiffre.

Contraction de l'économie autrichienne

Sur un an, l'économie autrichienne s'est contractée de 0,6% au premier trimestre 2013, contre une augmentation de 0,7% au quatrième trimestre 2012. En 2012, le PIB autrichien avait enregistré une croissance de 0,8%, selon des chiffres révisés par le Wifo fin mars.