Modifié

Les compagnies aériennes Swiss et EasyJet ont progressé en Suisse

Le premier groupe de réfugiés syriens a atterri sur le tarmac de l'aéroport de Genève. [Salvatore Di Nolfi Keystone]
Le premier groupe de réfugiés syriens a atterri sur le tarmac de l'aéroport de Genève. [Salvatore Di Nolfi Keystone]
Avec 15,82 millions de passagers transportés en 2012, soit 3,3% de plus que l'an dernier, la compagnie aérienne Swiss bat un nouveau record. De son côté, EasyJet affiche une hausse de 10,3% du nombre de voyageurs.

Swiss a accueilli en 2012 un nombre de passagers record, en hausse de 3,3% sur un an à 15,82 millions. La compagnie aérienne contrôlée par l'allemand Lufthansa a affiché un taux d'occupation des sièges de 82,9% (+1,1 point), dépassant la performance de Swissair en 2000.

La progression du nombre de passagers n'a toutefois pas rejailli sur le chiffre d'affaires, a toutefois relativisé jeudi Swiss, qui doit présenter ses résultats détaillés pour 2012 le 15 mars prochain.

La situation reste tendue

La situation est en effet restée très tendue en raison de la cherté du kérosène et la baisse du prix des billets d'avion.

Pour mémoire, Swiss avait effacé en 2011 le record de 15,05 millions des passagers établi en l'an 2000 par Swissair. Le transporteur né de la débâcle de groupe constitué autour de la défunte compagnie nationale avait transporté son 15 millionième voyageur en décembre 2011.

Le taux d'occupation des sièges affiché par Swiss l'an passé a dépassé pour la première fois le record établi également en 2000 par Swissair, qui s'était alors fixé à 82,3%. Sur l'année sous revue, le nombre de vols s'est accru de 0,5% à 150'860.

Sur le réseau intercontinental, le coefficient d'occupation s'est hissé à 97,1%, en progrès de 1,4 point par rapport à 2011. Exprimé en passagers-kilomètres transporté, le trafic a augmenté de 7,5% pour une capacité, exprimée elle en siège-kilomètres offerts), en hausse de 5,8%. Le taux d'occupation s'est également amélioré, quoique moins fortement, soit de 0,4 point à 74,7% sur le réseau européen.

Le trafic s'est pour sa part étoffé de 3% pour une capacité en augmentation de 2,4%. Sur le seul mois de décembre, Swiss a transporté un peu plus de 1,18 million de passagers, soit 10'937 de moins qu'une année auparavant.

Mesures d'économies

Le coefficient d'occupation s'est établi en moyenne à 79,7%, 0,2 point de plus que durant le dernier mois de 2011.

Malgré des avions bien remplis, Swiss avait vu son bénéfice chuter en 2011, conséquence du ralentissement conjoncturel et, déjà, de la cherté du kérosène. Alors que le chiffre d'affaires s'était tassé de 3% à 4,93 milliards de francs, le résultat d'exploitation s'était replié de 17% à 306 millions.

Afin de redresser la barre, Swiss a mis en oeuvre des mesures d'économies, gelant notamment le recrutement de cadres et réduisant les mandats confiés à des entreprises externes. Ce plan d'économies s'est additionné au programme SCORE mis en place par Lufthansa pour améliorer sa rentabilité et auquel la filiale suisse participe.

ats/jgal

Publié Modifié

Importante progression pour EasyJet

La compagnie EasyJet continue sa progression en Suisse. A Genève, elle a transporté l'an dernier 10,3% de passagers en plus. Elle a fait encore mieux à Bâle-Mulhouse avec 17,2% de passagers supplémentaires en un an. EasyJet a désormais 36% de parts de marché à l'aéroport de Genève et 48% à Bâle, a précisé jeudi la compagnie aérienne.

Elle a transporté 5,6 millions de passagers à Genève l'an dernier et 2,8 millions à Bâle, soit au total 8,4 millions de voyageurs. Le nombre de vols opérés est en progression de 6,7% (39'182) sur 58 routes opérées au départ de Genève et de 12,2% à Bâle-Mulhouse (19'338) avec 42 routes.

Le taux de remplissage pour l'ensemble de la Suisse a atteint 90% en 2012, contre 88% en 2011. Le taux de ponctualité d'EasyJet est aussi en hausse, soit 87% sur l'ensemble de l'année.

Depuis son arrivée en Suisse en 1997, la compagnie à bas coût à transporté 60 millions de passagers, dont 45 millions depuis Genève et 15 millions depuis Bâle-Mulhouse.

Lufthansa relève le cap

Quant au groupe Lufthansa, il a transporté l'an passé 103,05 millions de passagers, 2,4% de plus qu'une année auparavant.

A l'image de sa filiale helvétique, le premier groupe aérien d'Europe, composé, outre Swiss et Lufthansa, d'Austria Airlines et Germanwings, a aussi vu le nombre de ses clients diminuer en décembre de 7,3% à 7,08 millions.

Performance record pour l'aéroport de Genève

L'aéroport de Genève a réalisé une performance record l'an dernier. Il a accueilli près de 13,9 millions de passagers, soit un nombre en croissance de 5,9% par rapport à l'exercice précédent.

Les mouvements ont pour leur part augmenté de quelque 2% pour totaliser près de 193'000 unités (décollages et atterrissages), a indiqué jeudi Genève Aéroport dans un communiqué.

Trafic inédit à Bâle-Mulhouse

L'EuroAirport (EAP) de Bâle-Mulhouse a battu un nouveau record dans le trafic passager l'an dernier. Le nombre de voyageurs s'est inscrit à 5'354'758, en hausse de 6% sur un an, a annoncé jeudi la société d'exploitation de l'aéroport franco-suisse.

Le trafic de ligne a été emprunté par 91% des passagers, et a augmenté de 9%. Le segment charter a pour sa part progressé de 13%. Pour cette année, l'EAP table sur une progression du nombre de passagers de l'ordre de 3% à quelque 5,5 millions.

Côté fret aérien, le volume a par contre continué à décroître. Avec 94'346 tonnes, il ressort de 9% en dessous de celui enregistré en 2011. L'EAP table sur une reprise durant l'exercice en cours, de l'ordre de 4%.