Modifié le 31 octobre 2012 à 08:55

La BNS triple son bénéfice en un an

Les banques suisses se montrent réticentes à accepter de l'argent européen - en provenance de Grèce notamment - non déclaré.
Les placements de devises ont bondi de 172 milliards en raison des achats effectués pour maintenir un taux de 1,20 franc pour un euro. [Martin Ruetschi - ]
Après neuf mois, la Banque nationale suisse (BNS) a réalisé un bénéfice de 16,9 milliards de francs contre 5,8 milliards l'an dernier. Les positions en monnaies étrangères ont rapporté à elles seules 10,3 milliards.

La Banque nationale suisse (BNS) a réalisé un bénéfice consolidé de 16,9 milliards de francs après neuf mois en 2012, contre un résultat de 5,8 milliards un an plus tôt. Le résultat dégagé sur les positions en monnaies étrangères a atteint à lui seul 10,3 milliards. Une plus-value de 6,2 milliards de francs a été réalisée sur le stock d'or.

Les positions en francs ont de leur côté dégagé un gain de 94 millions, a indiqué mercredi l'institut d'émission monétaire dans un communiqué.

La somme du bilan de la BNS s'est accrue de 158 milliards de francs depuis début 2012, atteignant 509 milliards à fin septembre.

Effets positifs des actions pour maintenir un taux plancher

Les placements de devises ont bondi de 172 milliards en raison des achats de devises effectués pour défendre le taux plancher de 1,20 franc pour un euro.

Le fonds de stabilisation, instauré en 2008 lors du sauvetage d'UBS, poursuit pour sa part son évolution positive. Il a enregistré un bénéfice de 565 millions de dollars après neuf mois, contribuant à hauteur de 266 millions de francs au résultat consolidé.

ats/bri

Publié le 31 octobre 2012 à 08:02 - Modifié le 31 octobre 2012 à 08:55