Modifié

Ford veut fermer deux sites au Royaume-Uni

Des employés quittent l'usine Ford de Southampton après la réunion entre des dirigeants de Ford et les syndicats. [AP Photo/Chris Ison - Keystone]
Des employés quittent l'usine Ford de Southampton après la réunion entre des dirigeants de Ford et les syndicats. [AP Photo/Chris Ison - Keystone]
Après l'annonce mercredi de la fermeture d'une usine en Belgique, le constructeur automobile américain Ford va supprimer 1500 emplois dans deux usines au Royaume-Uni, indique jeudi une source syndicale.

"Mille emplois vont être supprimés à Dagenham (banlieue est de Londres) et 500 à Southampton (sud du pays)", a déclaré jeudi un porte-parole du syndicat GMB à l'issue d'une réunion entre des dirigeants de Ford et les syndicats au Royaume-Uni.

"C'est une nouvelle accablante pour le personnel" de ces deux usines et "une nouvelle accablante pour l'industrie britannique", estime un responsable syndical de GMB, Justin Bowden.

L'usine de Southampton produit les fourgonnettes Ford Transit. Elle a vu sa production passer de 66'000 véhicules en 2008 à 28'000 l'an dernier et ses effectifs ont été ramenés à 500 salariés. Celle de Dagenham produit des pièces détachées.

Production déplacée dans une économie à bas coûts

"La production de la camionnette Transit (à Southampton) va être déplacée dans une économie à bas coûts", précise Justin Bowden. "L'histoire de Ford au Royaume-Uni n'est que promesses non tenues et fermetures d'usine", selon lui.

Le constructeur emploie quelque 11'400 personnes au Royaume-Uni et possède des usines à Dagenham, Halewood (nord-ouest) et Bridgend au Pays de Galles (ouest). Mercredi, il avait annoncé son intention de fermer d'ici à la fin 2014 son usine de Genk en Belgique, ce qui entraînerait la suppression de plus de 10'000 emplois directs et indirects.

ats/afp/vtom

Publié Modifié

Vaste restructuration en Europe

Ces annonces font partie d'un vaste plan de restructuration des activités du constructeur américain en Europe, que ses dirigeants devaient présenter jeudi après-midi.

Ford prévoit de réduire de 18% ses capacités d'assemblage de véhicules en Europe, soit 355'000 unités de moins, afin d'économiser annuellement entre 450 et 500 millions de dollars, selon un communiqué.

Il a prévenu que ses pertes sur le marché européen devraient dépasser 1,5 milliard de dollars (1,4 milliard de francs) cette année.