Modifié le 24 octobre 2012 à 17:03

UBS suspend deux traders suspectés dans le scandale du Libor

Les employés suspendus travaillaient dans le quartier financier de Singapour.
Les employés suspendus par UBS travaillaient dans le quartier financier de Singapour. [ - ]
UBS aurait suspendu deux traders basés à Singapour et suspectés d'avoir manipulé des taux interbancaires, affirme Reuters ce mercredi.

Selon une source citée par Reuters, deux employés d'UBS à Singapour font l'objet d'une enquête interne et ont été suspendus par le géant bancaire suisse.

Les deux hommes, des traders actifs sur les marchés de la dette des pays émergents, sont soupçonnés d'avoir participé à la manipulation de taux d'intérêts.

Contacté par Reuters, le porte-parole d'UBS Singapour n'a pas voulu commenter l'affaire.

Nombreuses banques concernées

Le scandale du Libor a éclaté fin juin 2011, lorsque la banque Barclays a révélé qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain sur la manipulation du Libor et de l'Euribor, son équivalent européen.

Cette affaire, qui a notamment entraîné la démission du président et du directeur général de Barclays, a rattrapé d'autres grandes banques alors que des enquêtes ont été ouvertes dans plusieurs pays.

Enquêtes et plaintes

En août dernier, les Etats de New York et du Connecticut ont assigné sept banques à comparaître, dont UBS, dans le cadre de leurs enquêtes sur les manipulations de taux d'intérêt entrant dans la composition du Libor. (Lire: UBS assignée à comparaître dans l'affaire du Libor aux Etats-Unis)

Une plainte collective a également été déposée auprès d'un Tribunal de New York, contre plusieurs banques, dont UBS, pour avoir manipulé le taux Libor, avait affirmé à la mi-octobre le Financial Times.

Un groupe composé d'une propriétaire immobilière et de quatre co-plaignants estime ainsi avoir trop payé pour rembourser leur hypothèque, garantie par des produits basés sur le Libor. (Lire encadré)

En Suisse, la Commission de la concurrence (COMCO) a entamé des investigations en février. Son enquête vise UBS, Credit Suisse et dix établissements étrangers.

mre avec agences

Publié le 24 octobre 2012 à 16:09 - Modifié le 24 octobre 2012 à 17:03

UBS déjà soupçonnée

UBS a déjà licencié ou mis à pied environ 20 traders et dirigeants à la suite d'une enquête interne de quatre ans, avait indiqué cet été une source proche du dossier au Wall Street Journal.

La première banque helvétique a affirmé en août avoir trouvé des éléments prouvant son implication dans le scandale de manipulation de taux interbancaires, sans pour autant avoir joué un rôle central, précisant qu'elle coopérait avec les autorités sur ce dossier.

Le Libor, explications

Le Libor est un taux interbancaire auquel une banque prête ou emprunte de l'argent à une autre pour assurer son financement de court terme.

Cette moyenne est publiée une fois par jour par l'Association des banquiers britanniques pour le Libor et a des répercussions sur l'ensemble de la sphère financière. Cependant, le marché étant non réglementé, les estimations sont fournies par les banques elles-mêmes, sans vérification indépendante.

Servant de référence, le Libor affecte également indirectement les crédits aux ménages et aux entreprises.