Modifié

Vers la fin des téléphones portables gratuits avec un abonnement?

Selon Olivier Steil, le directeur de Sunrise, les marges sur les abonnements ne permettront plus d'offrir des portables à 1 franc. [PHOTOPRESS/Steffen Schmidt - Keystone]
Selon Olivier Steil, le directeur de Sunrise, les marges sur les abonnements ne permettront plus d'offrir des portables à 1 franc. [PHOTOPRESS/Steffen Schmidt - Keystone]
La baisse des prix des abonnements en Suisse va réduire les subventions sur les téléphones portables à la conclusion d'un abonnement, a affirmé lundi le directeur de Sunrise dans le Tages-Anzeiger et le Bund.

Les temps des téléphones portables offerts en Suisse à la conclusion d'un abonnement sont bientôt révolus, selon le directeur de Sunrise, Oliver Steil. La baisse des prix des abonnements aura pour conséquence de réduire les subventions pour l'acquisition de l'appareil, d'après lui.

Dans le cas contraire, ces offres ne seraient plus rentables pour les opérateurs, précise-t-il dans une interview publiée lundi par le Tages-Anzeiger et le Bund. L'ensemble de la branche doit trouver un nouvel équilibre. Pour le consommateur intéressé à acquérir un portable bon marché, c'est le dernier moment pour agir, ajoute-t-il.

Abonnements jusqu'à 30% moins chers

Sunrise a contré début juillet une offensive de Swisscom pour des abonnements forfaitaires bon marché. Les prix de conclusion d'un abonnement ont baissé jusqu'à 30%. Ce qui ne signifie pas que les opérateurs avaient auparavant une marge extrêmement élevée, affirme le patron de Sunrise: "si les prix continuent de baisser dans cette ampleur, il faudra se restructurer, même si cela fait mal".

La rentabilité de la branche est "o.k.", mais pas vraiment faramineuse, ajoute-t-il. "Sinon, les investisseurs internationaux auraient été beaucoup plus nombreux à se presser au portillon lorsque Sunrise et Orange étaient à vendre".

ats/vtom

Publié Modifié

Sunrise écarte les critiques sur le roaming

Le directeur de Sunrise a par ailleurs écarté les critiques sur les tarifs pratiqués lors de l'utilisation d'un téléphone portable à l'étranger (roaming).

"Il doit aussi y avoir un domaine où nous faisons correctement du profit", a déclaré Olivier Steil.

Conclure de meilleurs accords pour les tarifs de roaming depuis la Suisse n'est pas une mince affaire, a-t-il ajouté.