Modifié

La marque pétrolière azérie Socar va remplacer Esso en Suisse

La cérémonie de signature de la reprise des activités d'Esso en Suisse par Socar.  [Socar]
La cérémonie de signature de la reprise des activités d'Esso en Suisse par Socar. [Socar]
L'entreprise pétrolière azérie Socar poursuit son expansion en Suisse. La marque Socar va remplacer progressivement Esso ces douze prochains mois. Une première station-service avec le nouveau logo sera inaugurée vers la fin de l'été.

L'entreprise pétrolière azérie Socar - qui a repris au 1er juillet l'intégralité des activités d'Esso Suisse - va progressivement changer les logos des stations service Esso.  . Le changement de nom se fera plus rapidement dans le secteur de l'aviation ainsi que sur les camions-citernes et les réservoirs de stockage de produits.


Socar Energy Switzerland a son siège à Zurich. La société, qui emploie quelque 900 collaborateurs, exploite plus de 160 stations-service. La reprise n'a pas d'influence négative en termes d'effectifs. Le groupe prévoit au contraire de créer des emplois, car des unités d'assistance installées jusqu'à présent à l'étranger seront rapatriées en Suisse.


Un ancien de Shell aux commandes

Le groupe Socar compte au total quelque 80'000 employés, essentiellement en Azerbaïdjan. Le géant pétrolier des bords de la Caspienne appartient intégralement au gouvernement azéri. La nouvelle direction de Socar Energy Switzerland est constituée de six personnes. Le Suisse Edgar Bachmann, qui a travaillé 23 ans chez Shell, occupe la fonction de directeur général.


Pour rappel Socar a conclu début juin un accord avec Migros. La filiale Migrolino va disposer de 55 nouvelles boutiques et renforcer sa position sur le marché de la nourriture prêt-à-servir ("convenience food"). Les premières stations-services - qui resteront propriété de Socar - avec des shops Migrolino devraient ouvrir cet automne.


Amnesty critique

Ce contrat de franchise a soulevé les critiques d'Amnesty International. Encore peu connue du grand public, la compagnie pétrolière d'Azerbaïdjan avait déjà fait parler d'elle lorsqu'elle est devenue l'un des principaux sponsors du Montreux Jazz Festival. Amnesty International, section suisse, avait dénoncé cet "embarrassant sponsor", accusé de violations des droits de l'homme.


ats/pym


Publié Modifié