Modifié le 13 janvier 2012 à 20:39

La BNS prévoit un bénéfice de 13 milliards en 2011

Le siège de la Banque Nationale, à Berne.
La BNS a enregistré une plus-value de plus de 5 milliards de francs sur son stock d'or l'an dernier. [Peter Klaunzer - ]
La Banque nationale suisse (BNS) renoue avec les chiffres noirs. Elle s'attend à dégager 13 milliards de francs de bénéfice pour l'exercice écoulé, après une perte consolidée de 19,17 milliards en 2010. Un milliard sera redistribué à la Confédération et aux cantons.

La hausse du prix de l'or et les gains de change expliquent ces chiffres positifs. Le renchérissement du métal jaune l'an dernier a généré pour la BNS une plus-value supérieure à 5 milliards de francs sur son stock d'or, a indiqué l'institut d'émission vendredi. Les positions en monnaies étrangères de la maison mère ont quant à elles engendré environ 8 milliards de bénéfice.


La BNS ne donne pas davantage de détails. L'instauration d'un taux plancher de 1,20 franc pour un euro le 6 septembre a probablement contribué à ce résultat provisoire, qui dépend toujours fortement des cours des valeurs monétaires.


La banque centrale précise que le résultat consolidé devrait dépasser quelque peu les 13 milliards de francs grâce au fonds de stabilisation. Ce dernier, mis en place par la BNS dans le cadre du sauvetage d'UBS en 2008, a dégagé un bénéfice de 1,31 milliard de dollars (1,23 milliard de francs) sur les neuf premiers mois de 2011.


Les chiffres définitifs seront publiés le 8 mars prochain. Le vice-président de la BNS Thomas Jordan assure l'intérim à la tête de l'institut d'émission monétaire, après la démission lundi de son président Philipp Hildebrand.


Réserves à combler

Le bénéfice sera tout d'abord affecté à la provision des réserves monétaires, à hauteur de 3,2 milliards de francs. Quelque 5 milliards iront ensuite combler le solde négatif de la réserve pour distributions futures, creusé par les pertes record de l'année 2010. La Confédération et les cantons recevront quant à eux un milliard de francs. Ce montant se révèle toutefois bien inférieur à celui distribué les années précédentes, lorsque les caisses publiques recevaient encore 2,5 milliards.


La BNS et le Département fédéral des finances (DFF) ont conclu en novembre une convention concernant la distribution des bénéfices de l'établissement pour les années 2011 à 2015. Le montant annuel est fixé à un milliard de francs, répartis à hauteur de deux tiers pour les cantons et d'un tiers pour la Confédération. Le versement ne s'effectue cependant qu'à la condition que la réserve de la BNS pour distributions futures soit positive.


ats/vkiss


Publié le 13 janvier 2012 à 07:40 - Modifié le 13 janvier 2012 à 20:39

Les cantons se réjouissent

Le président de la Conférence des directeurs cantonaux des finances Christian Wanner a qualifié de "très réjouissante" l'annonce de la redistribution par la BNS. "Il y a encore quelques semaines, les cantons devaient partir du principe qu'ils ne recevraient aucune contribution de la Banque nationale", a-t-il rappelé à l'ats. La redistribution moins importante a tout de même impliqué des coupes pour les finances cantonales, a souligné le conseiller d'Etat soleurois (PLR). L'an passé, son canton a par exemple reçu seulement 21 millions de francs au lieu de 54 millions. Simultanément, les cantons doivent faire face à de lourdes charges comme le nouveau financement hospitalier, a-t-il relevé.

Christian Wanner et ses collègues aspirent par conséquent à une augmentation prochaine des montants distribués à la Confédération et aux cantons. "Nous allons tout mettre en oeuvre pour cela", a-t-il déclaré. Une révision à la hausse est prévue si la réserve de la BNS pour distributions futures retrouve un niveau supérieur à 10 milliards de francs. Cette limite ne sera toutefois pas atteinte pour l'exercice 2011. Le bénéfice restant de la BNS est versé précisément dans cette réserve.