Modifié

Téléphonie: Swisscom baisse ses tarifs d'itinérance

Téléphoner à l'étranger depuis son téléphone portable coûtera petit à petit moins cher chez Swisscom. [AFP]
Téléphoner à l'étranger depuis son téléphone portable coûtera petit à petit moins cher chez Swisscom. [AFP]
Téléphoner avec un portable à l'étranger deviendra moins cher. Swisscom va baisser ses tarifs d'itinérance d'un quart d'ici 2014. Les prix du "roaming" diminueront chaque année de 5 centimes par minute. Le National a de son côté accepté une motion demandant de plafonner ces tarifs.

La première réduction interviendra le 1er octobre prochain pour les clients titulaires d'un abonnement, a annoncé mardi Swisscom. Les clients de cartes à prépaiement n'en bénéficieront qu'à partir de 2012.


Pour les titulaires d'abonnements, le coûts des communications de téléphonie mobile passeront de 0,85 à 080 franc par minute le 1er octobre prochain. Une baisse équivalente entrera en vigueur le 1er juillet 2012. L'opérateur consent ainsi une baisse de ce tarif d'un quart d'ici 2014, ce qui représente 30 millions de francs.


Des tarifs parfois élevés

L'itinérance internationale permet aux utilisateurs de la téléphonie mobile de se servir de leurs appareils à l'étranger, sur les réseaux d'opérateurs auprès desquels ils ne sont pas clients. Les opérateurs du pays d'origine se chargent de leur facturer les services de communication sur la base de prix fixés par leurs soins et les opérateurs s'acquittent d'un prix de gros envers leurs partenaires étrangers.


Les prix de détail des services d'itinérance internationale dépendent du type d'abonnement et des options tarifaires spécifiques proposées par les opérateurs de téléphonie mobile. Au final, la cherté des communications mobiles à l'étranger s'explique souvent par des prix de gros élevés.


cab avec les agences


Publié Modifié

Vers un plafonnement des tarifs?

Les prix pour les tarifs d'itinérance dans la téléphonie mobile devrait être plafonnés. Le National a adopté mardi une motion en ce sens, dans le cadre de sa session extraordinaire consacrée au franc fort.

Dans sa motion acceptée par 181 voix contre 5, Ursula Wyss (PS/BE) invite le Conseil fédéral à suivre l'exemple de l'Union européenne (UE) et à instaurer des prix plafonds pour le "roaming".

Le gouvernement entendait d'abord s'en remettre aux opérateurs de téléphonie mobile. L'introduction unilatérale par la Suisse n'est pas indiquée, selon lui.

Elle permettrait certes de réduire la facture des consommateurs. Mais pas les prix en gros que doivent payer les opérateurs helvétiques à leurs partenaires étrangers.

Les opérateurs suisses, notamment les plus petits, seraient désavantagés lorsqu'ils négocient ces tarifs.

Pour plafonner les prix pratiqués entre opérateurs suisses et européens, il faudrait passer un accord bilatéral avec l'UE, souligne le Conseil fédéral.