Modifié

Corruption: ABB se rachète une conduite aux USA

Le groupe industriel zurichois aurait acheté des responsables irakiens du programme "pétrole contre nourriture". [Keystone]
Le groupe industriel zurichois aurait acheté des responsables irakiens du programme "pétrole contre nourriture". [Keystone]
ABB va payer au total de 58,3 millions de dollars (57 millions de francs) pour solder des poursuites des autorités boursières et judiciaires américaines. Celles-ci accusaient le groupe industriel zurichois d'avoir corrompu des responsables au Mexique et en Irak.

Le régulateur boursier américain, la SEC, a indiqué dans un communiqué qu'il accusait sept filiales d'ABB, dont l'une est implantée aux Etats-Unis, d'avoir "effectué des versements d'au moins 2,7 millions de dollars pour obtenir des contrats qui ont généré plus de 100 millions de dollars de chiffre d'affaires".

En conséquence, la SEC a imposé une amende de 39,3 millions de dollars. Le ministère américain de la justice a en outre imposé pour 19 millions de dollars de pénalités pour solder des poursuites au pénal.

Chefs d'inculpation à foison

Au Mexique, ABB a versé des pots-de-vin et offert des cadeaux comme des croisières entre 1999 et 2004 à des dirigeants de deux compagnies publiques d'électricité pour l'amélioration et la gestion de leur réseau de distribution, selon la SEC.

Le ministère a précisé que l'un des principaux représentants d'ABB au Mexique avait plaidé coupable dans l'affaire. En revanche, un ancien directeur général de la société ABB Network Management, une filiale basée au Texas, est sous le coup de 18 chefs d'inculpation et doit aller devant la justice.

Le groupe zurichois aurait par ailleurs soudoyé en Irak entre 2000 et 2004 des responsables gouvernementaux pour décrocher des contrats dans le cadre du programme de l'ONU "pétrole contre nourriture".

Aucun impact économique

De son côté, ABB a réagi, par l'entremise de Diane de Saint Victor, directrice de la division juridique du groupe, en faisant part de son soulagement de voir la procédure se terminer. Le spécialiste de l'électrotechnique a ajouté que le paiement n'aura aucune influence sur son bénéfice net et sur son résultat opérationnel (EBIT).

ats/jeh

Publié Modifié