Modifié

Nouvelles étiquettes-énergie plus exigeantes pour les voitures dès 2025

Nouvelles étiquettes-énergie plus exigeantes pour les voitures dès 2025. [Office fédéral de l'énergie]
Nouvelles étiquettes-énergie plus exigeantes pour les voitures dès 2025 / La Matinale / 1 min. / le 10 juillet 2024
Les catégories d'efficacité énergétique de l'étiquette-énergie seront plus exigeantes dès 2025, indique le Detec. Certains modèles de voitures seront par conséquent reclassés dans une catégorie différente.

La catégorisation sera plus rigoureuse dès le 1er janvier 2025 et seuls les modèles les plus efficaces entreront dans la catégorie A, écrit mardi le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC).

Ce changement s'opère en raison de la modification de la valeur cible définie par les prescriptions sur les émissions de CO2 qui détermine les catégories d'efficacité énergétique depuis 2023.

Pas de conséquence pour la majorité des propriétaires

Concrètement, une voiture aujourd'hui étiquetée avec un grand A vert foncé pourrait passer au niveau B l'an prochain.

Mais pour la plupart des détenteurs de voitures, ce changement n'aura aucune conséquence concrète. Car dans les cantons où l'impôt sur les véhicules dépend de l'étiquette énergie, c'est la note que la voiture obtenait au moment de sa mise en circulation qui fait foi.

Seul le canton de Fribourg fait exception. La taxe est réévaluée chaque année et il n'est donc pas exclu que certains détenteurs de véhicules doivent payer davantage dès l'année prochaine.

Sept catégories

Les étiquettes-énergie doivent, depuis 2003, accompagner de manière bien visible toute voiture neuve mise en vente. Elles répartissent les voitures de tourisme en sept catégories, de A pour les véhicules présentant une bonne efficacité énergétique, à G, la catégorie la plus faible.

Ces étiquettes, sur lesquelles figurent également la consommation de carburant ou les émissions de CO2, permettent de tenir compte des facteurs énergétiques et environnementaux lors de l'achat d'un véhicule.

La moyenne des émissions de CO2 de toutes les voitures neuves mises en circulation entre le 1er juin 2023 et le 31 mai 2024 ne figure plus sur l'étiquette. Cette moyenne doit cependant toujours être indiquée sur les listes de prix et dans les outils de configuration en ligne. En 2024, elle était de 122 g de CO2/km. Elle est de 113 g de CO2/km pour 2025.

Sujet radio: Marielle Savoy

Adaptation web: cab avec ats

Publié Modifié