Publié

Les horaires flexibles concernent toujours près de la moitié des salariés en Suisse

Les horaires flexibles concernent toujours près de la moitié des salariés en Suisse. [Keystone - Christian Beutler]
Près de la moitié des salariés en Suisse ont un horaire flexible / Le Journal horaire / 22 sec. / le 5 juillet 2024
L'an dernier, 47,7% des salariés en Suisse bénéficiaient d'un horaire de travail flexible. Le travail le week-end concerne un quart de la population active occupée, mais les horaires du soir et de nuit sont moins répandus. Les taux varient fortement d'une branche à l'autre, ainsi qu'en fonction de l'âge et du sexe.

La part des hommes bénéficiant d'un horaire de travail flexible est plus élevée que celle des femmes (51,8%, contre 43,3%), indique vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans sa dernière enquête sur la population active.

L'horaire de travail flexible varie également fortement d'une branche économique à l'autre. Il est le plus fréquent dans les branches de l'information et de la communication (77,3%), des activités financières et d'assurance (75,3%) et des activités spécialisées, scientifiques et techniques (73%).

En 2019, ce mode d'occupation concernait 46,2% des salariés.

>> Lire : Près d'un salarié sur deux bénéficie d'horaires flexibles en Suisse

Travail de nuit plus répandu dans les transports

Le travail du soir touchait l'an dernier 16,4% des personnes actives. Il concerne davantage les femmes que les hommes (17,2%, contre 15,7%). Les 15 à 24 ans sont les plus nombreux à le pratiquer (21,5%), contre 15% à 17% dans les autres groupes d'âge.

Il est le plus répandu dans la branche de l'hébergement et la restauration (49,8%), suivie de celle des transports et de l'entreposage (30,7%). A l'inverse, moins de 5% des employés de la construction travaillent régulièrement le soir.

Une personne sur vingt travaille par ailleurs régulièrement de nuit (5,6%). Ce type de travail est un peu plus répandu chez les hommes (6,1%) que chez les femmes (5%). Les branches les plus concernées sont les transports et l'entreposage (22%), suivies de la santé et de l'action sociale (12%).

Un salarié sur quatre travaille le week-end

Une personne active sur quatre environ travaille régulièrement le week-end (26,5% le samedi et 15,8% le dimanche). Les femmes sont davantage concernées que les hommes (respectivement 29,6% et 23,8% le samedi, et 17,4% et 14,5% le dimanche). Les 15-24 ans et les 65 ans et plus sont les groupes d'âge travaillant le plus en fin de semaine. L'hébergement et la restauration, ainsi que l'agriculture, la sylviculture et la pêche sont les branches les plus touchées.

L'an dernier, 8,3% des salariés ont travaillé sur appel. Cette forme de travail est particulièrement répandue chez les personnes ayant atteint l'âge de la retraite (25,4%) et chez les jeunes de 15 à 24 ans (16,1%). Elle est fréquente notamment dans la branche hébergement et restauration (19,5%).

En outre, près de deux personnes salariées sur cinq travaillent à domicile, ne serait-ce qu'occasionnellement (38,4%). Les activités professionnelles réalisées à domicile, qu'il s'agisse ou non de télétravail, sont prises en compte dans le calcul de l'OFS. Cette forme de travail est particulièrement fréquente dans la branche de l'information et de la communication (82,9%).

Sur l'ensemble des salariés, 8,6% avaient un contrat de travail à durée déterminée l'an dernier, la part des femmes étant un peu supérieure à celle des hommes (9,4% contre 7,8%). Les 15 à 24 ans sont les plus nombreux à disposer de ce type de contrat (25%). L'enseignement est la branche offrant le plus de contrats à durée déterminée (24,3%).

ats/iar

Publié