Modifié

Stadler Rail va livrer des trains à hydrogène aux Etats-Unis

Une rame à hydrogène Coradia iLint d'Alstom à Bremervörde, dans le nord de l'Allemagne. [David Hecker - EPA/Keystone]
L’hydrogène est-il adapté aux transports ferroviaires? / La Matinale / 4 min. / le 22 septembre 2022
Stadler Rail va livrer quatre trains à hydrogène en Californie. Le groupe de Bussnang a signé mardi une déclaration d'intention à ce sujet avec l'agence California State Transportation Agency et le département des transports California Department of Transportation.

En 2019, Stadler avait déjà livré une rame Flirt à hydrogène à un client californien, la San Bernardino County Transit Authority (SBCTA). Le "Flirt H2", qui a été présenté mardi à Berlin à l'occasion de la foire InnoTrans, entrera en circulation pour les passagers en 2024 et sera le premier du genre aux Etats-Unis.

Le recours à cette technologie prend son essor depuis déjà quelques années. Le français Alstom va faire rouler cette année 14 trains à hydrogène dans le nord de l'Allemagne, dont certains sont en service depuis déjà 4 ans.

Le train de Stadler peut parcourir environ 600 kilomètres, mais Alstom vient de réaliser un record en réussissant à parcourir 1175 kilomètres sans faire de plein avec un convoi de ce type.

Une technologie alternative

Cette technologie est une bonne alternative pour les lignes qui ne peuvent pas être électrifiées, pour des raisons de coûts ou à cause d'un terrain défavorable. Or, le réseau ferré américain n'est quasiment pas électrifié, ce qui offre de belles perspectives de développement.

Et Pascal Quentin, directeur commercial chez Stadler, relève dans La Matinale de la RTS que "même en Europe, il y a beaucoup de grands pays européens avec des réseaux qui ont plus de 50% des lignes, et notamment les lignes secondaires, qui ne sont pas électrifiées".

Sujet radio: Blandine Milcent

Adaptation web: cab

Publié Modifié