Publié

Face au risque de pénurie de gaz, la Suisse doit-elle s'aligner sur l'UE?

Les Etats de l'UE se sont accordés mardi pour réduire leur consommation de gaz d'au moins 15%. Si la décision européenne n'engage pas directement la Suisse, elle risque bien de la touchée quand même. La Confédération réfléchit donc à de nouvelles mesures d'économies. [CHRISTIAN BEUTLER - KEYSTONE]
La Suisse cherche elle aussi à diminuer sa consommation de gaz / La Matinale / 1 min. / le 28 juillet 2022
Les Etats de l'UE se sont accordés mardi pour réduire leur consommation de gaz d'au moins 15%. Si la décision européenne n'engage pas directement la Suisse, elle risque bien de la toucher quand même.

Le Suisse ne produit pas de gaz naturel, et toutes ses importations passent par l'Union européenne (UE). "Si l'Allemagne commence à couper une partie de sa propre consommation, il est impossible d'imaginer que la Suisse continue à consommer à plein gaz", estime le conseiller national Eric Nussbaumer (PS/BL) et président du Mouvement européen Suisse, jeudi dans La Matinale de la RTS. "L'Union européenne, et surtout l'Allemagne, ne l'autoriseront pas. Si on doit vraiment rationner le gaz, nous devrons aussi rationner en Suisse."

>> Relire: Les pays de l'UE s'accordent pour réduire leur consommation de gaz russe

Avant d'arriver au rationnement, Eric Nussbaumer note que la Suisse devrait s'engager à économiser autant que ses partenaires dans les accords de solidarité négociés en ce moment avec plusieurs pays voisins. Mais faut-il vraiment reprendre tels quels les mêmes objectifs que l'UE?

Le conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR) n'est pas convaincu: "La Suisse peut s'appuyer sur un mix de productions électriques: hydraulique et nucléaire. Je ne vois pas la nécessité de réduire. C'est clair qu'il faut axer sur l'efficacité énergétique, donc la réduction de notre consommation d'énergie dans sa globalité."

Que des baisses volontaires

Depuis l'annonce européenne, la Confédération examine de nouvelles mesures qui correspondent aux décisions de l'UE. Mais tant que les tuyaux sont pleins, le Conseil fédéral ne veut que des baisses volontaires. Même s'il aurait le droit de décréter des mesures d'économies.

En tout cas, le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication reconnaît l'importance de montrer aux voisins ce que fait la Suisse. Il précise notamment qu'une grande campagne d'économie d'énergie sera lancée en août.

>> Lire aussi: Des entreprises fâchées contre le plan de la Confédération pour économiser l'électricité

Etienne Kocher/vajo

>> Ecouter l'interview de Jacques Bourgeois dans La Matinale:

Jacques Bourgeois. [Miriam Elias - EQ Images/Keystone]Miriam Elias - EQ Images/Keystone
Suisse et exportations de gaz russe: interview de Jacques Bourgeois (PLR/FR) / La Matinale / 1 min. / le 28 juillet 2022

Publié