Publié

Stadler remporte bel et bien la commande des Chemins de fer autrichiens

Les Chemins de fer autrichiens (ÖBB) ont confirmé l'adjudication du marché de 186 rames de type Kiss à Stadler Rail, contestée par le concurrent français éconduit Alstom. L'accord-cadre d'une durée de dix ans représente un volume pouvant atteindre 3 milliards d'euros (3,13 milliards de francs).  [PATRICK STRAUB - KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION ]
Les Chemins de fer autrichiens confirment la commande de 186 rames à Stadler / Le Journal horaire / 21 sec. / le 23 février 2022
Les Chemins de fer autrichiens ont confirmé l'adjudication du marché de 186 rames de type Kiss à Stadler Rail, contestée par son concurrent français éconduit Alstom. L'accord-cadre d'une durée de dix ans représente un volume pouvant atteindre 3,13 milliards de francs.

"Après quelques incertitudes concernant la signature électronique qualifiée de Stadler, le tribunal administratif de Vienne a libéré la voie à Stadler en dernière instance", rappelle l'industriel de Bussnang mercredi dans un communiqué, soulignant qu'après la clôture de l'appel d'offres retardée par les procédures judiciaires, "tous les obstacles ont été levés".

Les Chemins de fer autrichiens (ÖBB) ont confirmé la désignation de Stadler comme vainqueur de l'appel d'offres portant sur 186 rames automotrices à deux étages de type Kiss de quatre, cinq et six voitures. Ces dernières seront construites dans le nouveau centre de compétences dédié à Sankt Margrethen, dans le canton de Saint-Gall.

La commande des ÖBB porte à 550 le nombre de rames Kiss vendues à ce jour, signale le groupe de Suisse orientale.

L'intérieur d'une rame Kiss de Stadler Rail.  [PATRICK STRAUB - KEYSTONE]L'intérieur d'une rame Kiss de Stadler Rail. [PATRICK STRAUB - KEYSTONE]

Procédure contestée par Alstom

Son concurrent hexagonal Alstom avait dans un premier temps obtenu l'annulation du contrat par la justice autrichienne en septembre dernier.

Le constructeur thurgovien de matériel roulant avait alors déposé recours contre cette décision. Peter Spuhler, président et directeur général (CEO) ad interim de l'entreprise, avait expliqué que les ÖBB avaient exclu Alstom de l'attribution.

Rappelant dans le communiqué que les rames Stadler "circulent déjà depuis des années avec succès sur les rails autrichiens", il a manifesté sa fierté à la perspective de pouvoir livrer au voisin de la Suisse la prochaine génération de trains à deux étages.

Dans une note, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) souligne que comme l'adjudication a désormais force de loi, la livraison des trains à ÖBB va pouvoir débuter.

Commande saluée par les marchés financiers

La banque Vontobel de son côté souligne que cette confirmation permet au carnet d'ordres de grimper à un montant impressionnant de 14 milliards de francs, confirmant que "l'entreprise est à l'avant-garde en matière de technologie ferroviaire, avec un positionnement concurrentiel fort et une réputation de qualité et de fiabilité".

Le marché également était conquis. A 11h30, la nominative Stadler Rail s'enrobait de près de 2,1% à 39,52 francs, après avoir brièvement refranchi la barre symbolique des 40 francs, alors que le marché dans son ensemble (SPI) engrangeait 0,95%.

ats/vajo

Publié