Modifié

L'addition sera salée aux Etats-Unis pour les Fêtes de fin d'année

La hausse des prix aux Etats-Unis est directement liée à la reprise économique. [Creative Touch Imaging - NurPhoto/AFP]
Aux Etats-Unis, la FED doit gérer une poussée de l'inflation inédite depuis 30 ans / La Matinale / 1 min. / le 23 novembre 2021
L’inflation s’installe et les problèmes d'approvisionnement persistent aux Etats-Unis, malgré les efforts de l’administration Biden. Cette situation affecte le pouvoir d’achat des Américains, alors que la saison des Fêtes débute cette semaine avec Thanksgiving jeudi.

Les célébrations de fin d'année et leurs repas risquent de coûter plus cher que jamais aux Etats-Unis.

Dans les supermarchés, les étiquettes ne cessent de changer ces derniers mois. "Les gens s’en plaignent, mais bon, ce n’est pas ma faute", témoigne une employée d'un magasin de New York mardi dans La Matinale de la RTS.

La faute de la reprise économique

Cette hausse des prix est directement liée à la reprise économique, après la récession de 2020 qui a provoqué une inadéquation entre l'offre et la demande dans un contexte de pandémie inachevée et d'une pénurie de main d'oeuvre. Les problèmes d’approvisionnement touchent tous les domaines, aux Etats-Unis comme partout ailleurs.

Avec la hausse des carburants et le manque de main d'oeuvre, tout coûte plus cher et cela se répercute sur le porte-monnaie des consommateurs américains. Le prix de la viande a ainsi augmenté de 10% cette année, celui d’autres produits de 4%.

La variation des prix de la nourriture aux Etats-Unis, selon le Bureau américain des statistique du travail. [US Bureau of labor statistics]La variation des prix de la nourriture aux Etats-Unis, selon le Bureau américain des statistique du travail. [US Bureau of labor statistics]

Des repas de fête "beaucoup plus chers"

Confrontés à une addition plus salée que jamais, les consommateurs et consommatrices s'organisent. "J’ai commencé à faire mes courses pour le repas de Thanksgiving il y a trois semaines", explique l'une d'entre elles dans le Bronx. "Et quand j’ai acheté mes blancs de dinde, c'était déjà beaucoup plus cher que les années d’avant."

Beaucoup guettent les promotions pour stocker les produits avant que les prix ne s'envolent à nouveau. La conséquence première est que certains produits sont déjà en rupture de stock dans les supermarchés. "Si vous cuisinez pour Noël, vous entrez au magasin et parfois toute la farine est déjà partie, ou tout le sucre", témoigne une autre femme.

Face à cette situation, les deux New-Yorkaises disent avoir opté pour un grand repas de famille à l'occasion les fêtes de Thanksgiving. C'est une façon de mutualiser les courses et de dépenser moins d’argent.

Loubna Anaki/oang

Publié Modifié

Marge de manœuvre limitée pour Joe Biden

La semaine dernière, le président Joe Biden a promis de tout mettre en oeuvre pour inverser la courbe des prix aux Etats-Unis. Mais l'administration américaine dispose de peu d'outils pour arrêter, à court terme, l'accélération de la hausse des prix à la consommation.

Relever les taux d'intérêt brutalement serait une mesure efficace mais politiquement très impopulaire, car elle entraînerait une hausse du coût du crédit.

Le principal conseiller économique du président, Brian Deese, a assuré que les plans économiques de Joe Biden auraient un impact positif sur les prix. Celui qui consacre 1200 milliards de dollars à des dépenses d'infrastructures va "aider à faire circuler les marchandises plus librement et à moindre coût", a-t-il assuré sur NBC.

>> Lire: Le Congrès américain adopte le plan de Joe Biden sur les infrastructures

Et selon lui, l'autre grand plan, de 1750 milliards de dollars de dépenses sociales et d'investissements dans la transition énergétique, encore en discussions au Congrès, ne créera pas de pressions inflationnistes, "au contraire".

>> Lire: Le plan de réformes sociales de Joe Biden passe une étape cruciale au Congrès