Modifié

Les éditeurs de livres face à une pénurie de papier

La pénurie de papier complique le travail des éditeurs. Explications. [RTS]
La pénurie de papier complique le travail des éditeurs. Explications. / 19h30 / 2 min. / le 7 novembre 2021
La crise sanitaire et le boom du commerce en ligne entraînent une pénurie de papier à l'international. Les délais d'approvisionnement s'allongent et les prix s'envolent, alors que la période des fêtes est la plus chargée pour le secteur du livre et de l'édition.

Depuis le début de l’année 2021, la filière de l’édition traverse une crise d’approvisionnement. La cause ? Une pénurie de papier qui touche l’industrie du livre.

Un épuisement des stocks qui peut s’expliquer par plusieurs facteurs, dont le manque de pâte à bois, matière première avec laquelle les livres sont fabriqués. La production a été impactée par la crise du Covid-19, car durant la pandémie moins d’arbres ont été abattus, entraînant le ralentissement de la production des usines papetières.

Vient ensuite la concurrence du carton. L’explosion des commandes en ligne – et par conséquent, des boîtes d’emballage – grappille une large part de cette ressource. À cela s’ajoute la crise du fret maritime, touchant l’approvisionnement de plusieurs matières premières. Le manque de chauffeurs de camion et de main-d’œuvre portuaire a causé des difficultés d’acheminement.

>> Lire également : La Suisse manque toujours davantage de papier pour ses journaux

Rupture de stock

Une série de problèmes qui ont entraîné la hausse du prix du papier et du transport international. La tonne de papier a presque triplé en un an, mettant les éditeurs sous pression à l’approche de Noël, en Suisse comme dans l'Hexagone.

Isabelle Polouchine, directrice chez Média Livres Services, fabrique des livres pour le compte de plusieurs éditeurs français. Si elle a fait des stocks de papier, elle confirme que certains ouvrages ne seront pas en rayon à temps. "Certains livres illustrés et reliés sont imprimés en Asie. Les difficultés rencontrées dans les ports en Chine ont retardé l'expédition de nos ouvrages. La sortie de quelques titres a été reculée à début 2022, au lieu de sortir fin 2021".

Entre la remise des prix littéraires - comme le Goncourt - et l'approche de Noël, la demande pour les livres est au maximum. "Cela nous inquiète un peu… On se demande si on pourra avoir tous les livres dont on aura besoin pour la période des fêtes", explique Maryse Mondain, employée à la librairie La Tête ailleurs à Paris.

>> Lire aussi : Le Goncourt choisit le renouveau avec le Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr

Si on a stocké autant que possible, la crainte de ne pas pouvoir réimprimer un ouvrage qui connaît un succès inattendu se fait ressentir. "Tous les représentants nous ont conseillé de déjà commander des livres pour Noël, car les réimpressions sont incertaines", ajoute-t-elle.

Petits éditeurs impactés

Les éditions Jouvence, basées à Genève, ont aussi commandé des coffrets de Noël qui n'arriveront pas à temps. Les autres publications sont déjà en rayon, mais elles ont coûté plus cher que prévu. "On a déjà eu une augmentation de 5 à 10% du prix de fabrication depuis le printemps dernier. Et là, il y a des imprimeurs qui nous ont annoncé des nouvelles augmentations pour novembre et pour début 2022", détaille Aude Blin, responsable de fabrication au sein de cette maison d’édition.

Les plus impactés sont les petits éditeurs qui travaillent avec des trésoreries modestes. "Généralement, avec les imprimeurs on a des devis qui sont valables trois ou six mois. Avec cette augmentation, ils ne sont plus valables que deux semaines, ce qui ajoute une incertitude sur la fabrication du livre. On a dû repousser certaines sorties à l’année prochaine, en attendant que les choses deviennent un peu plus tranquilles", ajoute Michael Perruchoud, employé aux éditions Cousu Mouche.

Malgré les difficultés de la filière, les lecteurs passionnés peuvent se rassurer. Pour le moment, la hausse du prix du papier n’a pas eu de répercussions sur le coût des livres en magasin.

Sujet TV : Julie Conti

Adaptation web : Sarah Jelassi

Publié Modifié