Modifié

Airbus lance l'A350 cargo pour défier Boeing sur le marché du fret

Airbus va produire un dérivé cargo de l’A350 (ici, un A350-900 d'Aeroflot). [Ramil Sitdikov  - Sputnik/AFP]
Airbus veut rivaliser avec Boeing sur le marché des avions cargo / Le Journal horaire / 19 sec. / le 29 juillet 2021
Le constructeur Airbus a annoncé jeudi que son conseil d'administration avait approuvé le projet d'une version cargo de son avion de transport de passagers A350. L'objectif est de mettre un terme à la domination de son rival Boeing sur le marché du fret aérien.

"Nous étendons (...) notre gamme de produits avec un dérivé cargo de l’A350 afin de répondre à la demande des clients en faveur d’une concurrence et d’une efficacité accrues sur ce segment de marché", a déclaré le président exécutif d'Airbus Guillaume Faury dans un communiqué.

Le projet du constructeur européen de mettre fin à la domination de son concurrent américain avec une version élargie de l'A350 avait été révélé en mars dernier par l'agence Reuters.

Réaction attendue de Boeing

Boeing ne devrait pas tarder à réagir à cette annonce, son directeur général Dave Calhoun ayant évoqué récemment la possibilité de développer "à relativement court terme" une version cargo de son nouveau 777X, encore en phase de test.

>> Lire à ce sujet: Le 777X, nouveau Boeing aux ailes repliables, devrait décoller jeudi

La demande de transport aérien de fret, qui ralentissait avant la crise du Covid-19, a bondi depuis avec la multiplication des achats en ligne, favorisés par les mesures de confinement.

Reuters/oang

Publié Modifié

Livraisons et bénéfices revus à la hausse

Airbus a révisé jeudi nettement à la hausse ses objectifs 2021 de livraisons et de bénéfices, après avoir enregistré de solides résultats au premier semestre de l'année.

Le premier constructeur aéronautique mondial, qui entend désormais livrer 600 appareils commerciaux en 2021, a doublé sa prévision de résultat opérationnel (Ebit) ajusté à 4 milliards d'euros et s'attend à dégager un flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions et financements-clients de 2 milliards d’euros.

Il prévoyait auparavant de livrer 566 appareils, comme l'année précédente, ainsi qu'un résultat opérationnel de deux milliards d'euros et un flux de trésorerie à l'équilibre.