Modifié

Le taux de chômage a poursuivi sa décrue en mai, à 3,1% au niveau suisse

Un jeune homme au travail (image d'illustration). [Gaetan Bally - Keystone]
Le chômage poursuit sa baisse au mois de mai en Suisse / Le 12h30 / 1 min. / le 7 juin 2021
Le taux de chômage en Suisse a connu sa quatrième baisse d'affilée en mai, à 3,1%, surtout grâce à un net recul chez les jeunes. Le Secrétariat d'État à l'économie a par ailleurs annoncé qu'il allait intensifier sa lutte contre les abus en matière de chômage partiel.

Le nombre de personnes inscrites auprès des offices de placement a été ramené à la fin du mois dernier à moins de 143'000, soit 8313 de moins sur un mois.

L'ensemble des demandeurs d'emploi se chiffre à 237'367 personnes, soit 8860 de moins que le mois précédent et 4385 (+1,9%) de plus qu'au même mois de l'année précédente, précise le Secrétariat d'État à l'économie (Seco) lundi dans son pointage périodique.

Recul marqué chez les jeunes

La réduction du nombre de chômeurs sur un mois a été plus marquée chez les jeunes (15 à 24 ans, -9,6%) que chez les seniors (50-64 ans, -3,2%), alors que sur un an, l'évolution illustre le fossé générationnel: -28,2% pour les premiers, +5,1% pour les seconds.

Les mesures de chômage partiel pour le mois de mars ont touché 340'953 personnes, soit 17,5% de moins qu'en février, tandis que le nombre d'entreprises ayant eu recours à ce dispositif s'est contracté de 13,6% à 44'593. Les heures perdues ont été ramenées à 27,1 millions d'heures (-10,3%).

Les Romands en fin de classement

Les cantons romands sont toujours en queue de classement en mai. Malgré une baisse de 0,1 point, Genève conserve le plus haut taux de chômage du pays avec 5,2%, suivi de près par le Jura (4,9%, -0,2 point). Suivent Vaud (4,2%, -0,2) et Neuchâtel (4,2%, -0,2), alors que le Valais (3,3%, -0,3), Fribourg (3,1%, -0,2) et Berne (2,5%, -0,1) sont mieux lotis.

C'est toujours Appenzell Rhodes-Intérieures qui a le taux le plus bas du pays, à savoir 0,9%.

boi avec ats

Publié Modifié

Le Seco intensifie sa lutte contre les abus

La Confédération entend intensifier sa lutte contre les abus en matière de chômage partiel. A cet effet, le Secrétariat d'Etat à l'économie a indiqué avoir triplé ses capacités.

Depuis juin, l'administration dispose de réviseurs externes supplémentaires. Entre mars et mai, une quarantaine d'entre eux a été formée et devrait être engagée aux quatre coins du pays, précise l'administration fédérale dans un communiqué.

Le Seco signale avoir reçu à fin mai 900 notifications d'abus, qui sont traitées en priorité. Sur les 131 contrôles effectués auprès des employeurs, des abus ont pu être prouvés dans 10% des cas et ont débouché sur des plaintes pénales. Dans près de trois quarts des cas (97), les entreprises contrôlées ont dû corriger des décomptes RHT erronés.

>> Les précisions du 12h30:

Le PS propose de verser aux entreprises un forfait correspondant à 10% du total des RHT qu'elles touchent.  [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE
La Confédération se renforce pour lutter contre les abus de RHT / Le 12h30 / 1 min. / le 7 juin 2021