Modifié

L'inflation est à nouveau positive en Suisse pour la 1ère fois depuis un an

La progression de l'indice IPC s'explique notamment par la hausse des prix des fruits et légumes. [Christian Beutler - Keystone]
L'inflation redevient positive en Suisse pour la première fois depuis un an / Le 12h30 / 1 min. / le 5 mai 2021
L'indice national des prix à la consommation (IPC) est redevenu positif en avril en Suisse, pour la première fois depuis un an. Cette progression s'explique notamment par la hausse des prix des fruits et légumes ou encore de l'habillement.

L'IPC a augmenté de 0,2% en avril par rapport au mois précédent à 100,8 points, ce qui correspond à une progression de 0,3% sur un an, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS). Dans le sillage de la pandémie, l'inflation avait atteint un creux de -1,3% en juin de l'année dernière.

Dans un communiqué publié mercredi, l'institution indique que les prix des fruits et légumes (le gel y est sans doute pour quelque chose), des produits du secteur de l'habillement et des nuitées hôtelières ont progressé, tandis que les prix du mazout ont reculé.

Plus forte hausse des produits importés

Les prix des produits indigènes n'ont que peu augmenté par rapport à ceux des produits importés, décollant en avril de 0,5% par rapport au mois de mars et de 1,2% par rapport au mois d'avril 2020.

Par ailleurs, l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) a progressé de 0,3% en avril par rapport au mois de mars à 100,79 points. Cela correspond à une baisse de 0,1% sur un an.

Signes positifs dans l'économie

Le porte-monnaie des consommateurs sera donc un peu moins vigoureux, mais une inflation positive signifie une reprise de l'économie.

Dans deux analyses publiées également mercredi, le Centre de recherches conjoncturelles KOF et l'institut de sondage Gfk évoquent pour leur part la bonne forme de l'industrie manufacturière, du commerce de détail et du commerce de gros.

La marche des affaires s'est améliorée, poussée notamment par la bonne forme de l'industrie manufacturière, relève le KOF. Ce dernier note que les entreprises suisses semblent bien plus confiantes en avril qu'au début de l'année.

Et le commerce de détail a connu un redressement au 1er trimestre 2021, en particulier au niveau du secteur non alimentaire grâce à la réouverture des commerces dits non essentiels le 1er mars, annonce Gfk.

ats/oang

Publié Modifié