Modifié

Bataille ouverte entre Epic Games, l'éditeur de Fortnite, et Apple

Le géant Epic Games accuse Apple d’être en situation de monopole [Chris DELMAS - AFP]
Bataille royale ouverte entre Epic Games, l'éditeur de Fortnite, et Apple / La Matinale / 2 min. / mardi à 06:00
Le procès intenté par Epic Games, qui édite le jeu Fortnite, à Apple pour abus de position dominante s'est ouvert lundi aux Etats-Unis. Il sera suivi de près par toute l’industrie des jeux vidéos, qui pèse désormais plus lourd que celle de la musique et du cinéma combinés.

Apple a exclu Fortnite de l'App Store en août dernier, pour rupture de contrat, immédiatement après qu'Epic Games a tenté de contourner son système de paiement et ainsi éviter la commission de 30% prélevée sur les ventes.

Epic Games accuse Apple d'être en situation de monopole sur la distribution des applications des iPhone et d'imposer une commission de 30% sur toutes les transactions. Nombre de petits studios soutiennent l'éditeur de Fortnite dans sa démarche.

Apple, pour sa part, répond ne pas exercer plus de monopole qu'une "épicerie", selon son avocate Karen Dunn. "Apple n'a pas construit un écosystème sûr pour en exclure les gens, il l'a fait pour y inviter les développeurs", a-t-elle argumenté. Les cadres d'Apple répondront à ces accusations durant les trois semaines de procès. Le patron d'Apple Tim Cook devra lui aussi être interrogé durant deux heures.

Un bras de fer très suivi

Si Epic Games l'emportait, cela signifierait, pour les consommateurs et développeurs, "moins de sécurité, moins de confidentialité, moins de fiabilité, moins de choix et une baisse de la qualité. Toutes ces choses que les lois antitrust protègent", assure Apple.

Interrogé mardi dans La Matinale, le producteur radio et spécialiste des jeux vidéos Stéphane Laurenceau estime que dans cette partie, il n'y a peut-être ni méchants, ni gentils: "On a un très gros qui est assis sur un monopole et un gros partenaire qui agit, pas pour la bonne cause, mais pour être à la même table qu'Apple."

Ce bras de fer juridique est aussi suivi en Suisse. Le marché des jeux vidéo - dopé par l’impact de la pandémie - représente désormais plus de 300 milliards de dollars de recettes au niveau mondial. Une industrie qui pèse désormais plus lourd que celle de la musique et du cinéma combinés.

Un impact sur le droit de la concurrence

Avec les appels et recours, la bataille pourrait durer des années. Mais elle pourrait aussi influencer le débat actuel sur le droit de la concurrence. Il y aurait des réactions en chaîne pour toute l'industrie, potentiellement. Différents régulateurs américains enquêtent sur les pratiques d'Apple.

Vendredi, l'Union européenne, saisie d'une plainte de Spotify, a estimé que le fabricant de l'iPhone avait bien "faussé la concurrence" pour évincer ses rivaux, notamment grâce à des commissions "très élevées" dont ses propres applications sont de facto exemptées.

>> Relire: L'UE accuse Apple d'abus de position dominante sur la musique en ligne

Foued Boukari/vl avec afp

Publié Modifié