Modifié

L'Islande, ce laboratoire européen du passeport vaccinal

L'Islande mise sur les touristes immunisés pour relancer son économie [RTS]
L'Islande mise sur les touristes immunisés pour relancer son économie / 19h30 / 4 min. / le 14 mars 2021
L'Islande était devenue depuis une dizaine d'années l'une des destinations touristiques les plus prisées. Après une année 2020 catastrophique à cause de la pandémie, le gouvernement a décidé de faciliter l'entrée aux personnes vaccinées pour relancer le tourisme.

L'Islande est le premier pays européen à offrir une entrée facilitée aux personnes détenant un certificat de vaccination. Il pourrait ainsi servir de laboratoire européen du passeport vaccinal et devenir un exemple pour d'autres pays touristiques.

Sigurgeir Ómar Sigmundsson, le chef de la police de l'aéroport Keflavik. [RTS]Sigurgeir Ómar Sigmundsson, le chef de la police de l'aéroport Keflavik. [RTS]"Les personnes qui ont eu le Covid il y a plus de 14 jours, les personnes qui ont été vaccinées et les personnes qui ont des anticorps passent directement et elles sont libres. Elles n'ont pas besoin d'être testées", affirme Sigurgeir Ómar Sigmundsson, le chef de la police de l'aéroport Keflavik, devant les caméras de la RTS.

Pour les autres, les règles restent strictes. Les arrivants doivent présenter la preuve d'un test PCR de moins de 72 heures, effectuer un second test à l'arrivée à l'aéroport, suivi d'une quarantaine de 5 jours, qui se terminera par un troisième test.

10% du PIB

Depuis plusieurs semaines, l'Islande est le pays européen avec le taux d'incidence le plus bas. Il est actuellement de 6 cas de contaminations au coronavirus pour 100'000 habitants.

>> A lire: Le coronavirus en chiffres et en cartes

La plupart des restrictions dans le pays ont été levées. Bars et restaurants sont ouverts, et dans les rues de Reykjavik, les masques sont rares. Les autorités espèrent désormais renouer avec le tourisme.

Le secteur représentait en effet jusqu'à 10% du PIB, après une croissance fulgurante en seulement une décennie. Mais en 2020, le nombre de visiteurs dans le pays a chuté à moins de 500'000. Il faut remonter à 2010 pour voir une fréquentation aussi faible. Le secteur mise donc beaucoup sur ces touristes d'un nouveau genre: les immunisés.

Sigríður Dögg Guðmundsdóttir, directrice de l'office de tourisme islandais. [RTS]Sigríður Dögg Guðmundsdóttir, directrice de l'office de tourisme islandais. [RTS]Selon la directrice de Visit Iceland, l'office de tourisme islandais, il y a déjà des signes visibles de la réussite de cette stratégie: "Les réservations augmentent actuellement en même temps que la vaccination s'accélère partout. En plus, l'Islande a bien géré la crise du Covid. Je pense que c'est important et que cela va donc attirer des gens qui cherchent un pays sûr", estime Sigríður Dögg Guðmundsdóttir.

Démarche facile

Plus que la sécurité, c'est la facilité qui a attiré Max sur l'île volcanique. Cet ambulancier allemand est vacciné, il peut profiter des grands espaces pour lui tout seul, sans passer par une quarantaine ou des tests PCR: "Voilà mon carnet de vaccination. Il y a deux autocollants grâce auxquels j'ai passé facilement la frontière. Ils ont juste contrôlé le numéro du lot et c'est tout", raconte-t-il.

Un peu plus loin, deux autres ressortissantes allemandes, toutes deux étudiantes en médecine, avaient d'abord prévu de passer leurs vacances en Suisse pour skier. Mais elles ont trouvé les démarches trop compliquées. Carmen Popanda a déjà eu le Covid et Paulina Gundel a été vaccinée. Sans quarantaine à l'arrivée ni au retour d'Islande, cette simplicité a fait pencher la balance du côté islandais.

Pour Alessio Pavan, un médecin italien qui a travaillé sans relâche depuis une année à l'hôpital Covid de Milan, ces vacances sont bien méritées. Vacciné en début janvier, il profite de la liberté que lui procure son statut sur cette île de l'océan Atlantique: "C'est bizarre, parce que d'un côté je peux prendre l'avion et venir en Islande sans problème, mais en même temps, depuis Milan, je ne peux pas me rendre à 5 km de chez moi", relève-t-il.

Le pari des autorités

þórólfur Guðnason, épidémiologiste en chef de la Direction islandaise de la santé. [RTS]þórólfur Guðnason, épidémiologiste en chef de la Direction islandaise de la santé. [RTS]Pour rendre cela possible, les autorités sanitaires islandaises ont fait un pari sur la santé. Car des interrogations scientifiques demeurent quant à la durée de l'immunité et à la transmission du virus pour les personnes vaccinées.

"Je pense que les gens qui ont eu le Covid ne sont probablement pas porteurs du virus et ne vont pas être infectés à nouveau. C'est possible, mais cela reste rare. C'est pour cela qu'on a décidé d'ouvrir nos portes à ces gens et on n'a pas encore vu de problème", assure þórólfur Guðnason, l'épidémiologiste en chef de la Direction islandaise de la santé.

Si le pari réussit, beaucoup de pays pourraient suivre l'exemple. Et le tourisme cet été risquerait bien de se pratiquer entre personnes immunisées.

>> Le reportage du 19h30 sur le séquençage des cas positifs en Islande:

L'Islande a réussi à juguler l'épidémie surtout grâce au séquençage de tous les cas positifs. [RTS]
L'Islande a réussi à juguler l'épidémie surtout grâce au séquençage de tous les cas positifs. / 19h30 / 2 min. / le 15 mars 2021

Delphine Gianora, de retour d'Islande

Publié Modifié