Modifié

Une concurrence toujours plus rude pour les chômeurs de longue durée

Chômage de longue durée: la galère des demandeurs d'emploi. [RTS]
Chômage de longue durée: la galère des demandeurs d'emploi. / 19h30 / 3 min. / le 24 janvier 2021
Selon les statistiques, le chômage longue durée a doublé l'an dernier en Suisse. Avec la pandémie de Covid-19, le marché du travail s'est durci et la concurrence est devenue bien plus rude, y compris pour des employés fortement qualifiés.

Luca Furnari est horloger et a travaillé pour de grandes marques avant de se lancer pendant dix ans comme indépendant. Au cours de cette décennie, il se spécialise notamment dans les tourbillons et crée même son propre mouvement.

Mais même pour cet horloger qualifié, il est presque impossible aujourd'hui de retrouver un travail. "C'était déjà compliqué en 2019, mais avec la crise, il n'y avait plus d'annonces sur les plateformes, ou très peu et avec beaucoup de concurrence. Autour de moi, beaucoup de gens se sont retrouvés sans travail. C'est devenu vraiment compliqué, presque mission impossible", analyse-t-il.

Nombreuses postulations et sacrifices financiers

L'horlogerie n'est pas le seul domaine concerné. Dans l'industrie aussi, retrouver un emploi est difficile, constate un ancien cadre souhaitant rester anonyme. Depuis mai, ce dernier a effectué une centaine de postulations en vain face à une concurrence très étendue.

"La concurrence des travailleurs de l'Union européenne est très forte. Dans 3 à 4 postulations que j'ai faites, j'ai vu que les postes leur avaient été attribués. Je suis quelque peu attristé que les sociétés locales ne privilégient pas plus la main-d'oeuvre locale", explique-t-il.

Ce quarantenaire très qualifié va de refus en refus, même en ayant accepté une très forte baisse de salaire entre ses deux derniers emplois.

"Je peux dire que mon salaire a diminué par deux en 10 ans. Il est passé de 180'000 francs par an à 90'000, et ceci pour des postes à responsabilités", précise cet ancien cadre.

Durée de recherche en augmentation

Chez Von Runstedt, une entreprise de replacement, le constat est clair: l'an dernier, l'augmentation du nombre de personnes à replacer est montée à 33%, pour un total de plus de 2000 employés licenciés à aiguiller dans la jungle des offres d'emploi.

"Là où il y avait peut-être 200 candidatures pour un même poste, aujourd'hui dans certains secteurs, on en aura 400. La durée de recherche d'emploi augmente et dans certains métiers, on voit qu'elle augmente de bien plus que la moyenne, tous métiers confondus", affirme Anne Donou, directrice de Von Rundstedt à Genève.

Les données de l'Office fédéral de la statistique le confirment: +118% de chômage longue durée. Mais 2021 commence avec une légère hausse des offres d'emploi.

Sujet TV: Nicolas Rossé
Adaptation web: Jérémie Favre

Publié Modifié