Publié

Dans les grandes villes, des logements Airbnb réintègrent le marché locatif

De nombreux logements Airbnb réintègrent le marché locatif traditionnel. [Friso Gentsch - Keystone/DPA]
Dans les grandes villes, des logements Airbnb réintègrent le marché locatif 2 / La Matinale / 1 min. / le 14 août 2020
Dans les grandes villes suisses, une partie des logements Airbnb réintègrent le marché locatif traditionnel. Près de 20% des offres Airbnb ont disparu en un an selon une étude de Raiffeisen. Raison principale, les touristes étrangers ont déserté les villes à cause du coronavirus.

La pénurie de touristes étrangers dans les grandes villes ne touche pas seulement les hôteliers. Les prestataires proposant des locations de courte durée, type Airbnb, ont eux aussi souffert de la pandémie. Résultat: près de 500 appartements Airbnb à Zurich, 400 à Genève et 250 à Bâle ont réintégré le marché locatif classique, selon la dernière étude "Immobilier Suisse" de Raiffeisen.

Un effet temporaire

C'est une bouffée d'oxygène pour ce marché. Mais elle risque d'être temporaire selon Michel Fleury, économiste chez Raiffeisen et spécialiste du marché immobilier.

"Dans les grandes villes comme Genève ou Zurich, le nombre de logements qui reviennent sur le marché est trop petit pour vraiment changer quelque chose à moyen terme. C'est une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent un appartement actuellement, mais ça ne va pas détendre le marché locatif de ces grandes villes."

Au contraire, dans les régions de montagne et notamment dans les Grisons, l'Oberland bernois et en Valais, le nombre de logements Airbnb est en augmentation.

>> Lire aussi: En Valais, Airbnb propose davantage de lits que le secteur hôtelier

Cynthia Racine/asch

Publié