Publié

"On va voir le prix économique de la pandémie en septembre"

L'invité de La Matinale (vidéo) - Stéphane Garelli, professeur d’économie à l’IMD [RTS]
L'invité de La Matinale (vidéo) - Stéphane Garelli, professeur d’économie à l’IMD / La Matinale / 10 min. / le 23 juillet 2020
Une légère reprise économique devrait se faire sentir cet été en Suisse, mais les perspectives à moyen terme sont beaucoup plus moroses, estime le professeur Stéphane Garelli. Ce dernier prévoit une récession de -8% en fin d'année.

Six mois après le début la pandémie, Stéphane Garelli, professeur d’économie émérite à l’IMD, a esquissé les perspectives pour les mois à venir jeudi dans La Matinale.

Et elles ne sont pas très bonnes, a-t-il dit d'entrée. "Ce qui va se passer à mon avis c'est une petite reprise, parce qu'on a retardé un certain nombre d'achats, parce que les gens ont besoin de se faire plaisir, peut-être d'aller en vacances, donc il y aura une petite reprise."

Longtemps avant un retour à la normale

Mais ce qui inquiète Stéphane Garelli, c'est la rentrée de septembre. "On va voir le prix de cette pandémie en termes de faillites, d'emplois supprimés. Je pense aussi que cela va durer assez longtemps avant qu'on retrouve une situation normale. Donc les entreprises vont se préparer à un hiver peut-être un peu difficile, avec peut-être pas mal d'angoisse de la part des consommateurs, qui vont être très attentifs à ne pas dépenser tout leur argent tout de suite".

Et le professeur à l'IMD prévoit une récession en fin d'année "d'à peu près -8% pour à peu près toute l'Europe y compris la Suisse, et une remontée du chômage. Et c'est quelque chose qui va durer probablement jusqu'à la moitié de l'année prochaine".

Le plan de relance de l'UE profitera à la Suisse

Revenant sur le plan de relance économique historique décidé en sommet à Bruxelles, Stéphane Garelli souligne que la Suisse en profitera aussi "parce que l'Europe est notre premier partenaire économique, un peu plus de 60% de nos échanges sont faits avec l'Europe. Donc si l'Europe bénéficie d'un plan de relance fort, et c'est le cas, ce sera très bon pour nos entreprises".

>> Lire aussi: L'économie suisse profitera du plan de relance de l'Union européenne

Propos recueillis par Valérie Hauert/oang

Publié