Modifié

L'organisateur d'Art Basel appelle la famille Murdoch à la rescousse

Le groupe MCH, organisateur d'Artbasel, va recevoir plus de 100 millions de francs de la part du fils de Rupert Murdoch. [RTS]
Le groupe MCH, organisateur d'Artbasel, va recevoir plus de 100 millions de francs de la part du fils de Rupert Murdoch. / 19h30 / 2 min. / le 10 juillet 2020
Pour éviter la débâcle, le groupe MCH, organisateur d'Art Basel et d'autres salons et foires en Suisse, annonce l'arrivée d'un nouvel investisseur muni de plus de 100 millions de francs. Il s'agit de James Murdoch, fils du magnat américain des médias.

En graves difficultés, l'organisateur de salons et de foires MCH veut s'appuyer sur le savoir-faire de la famille Murdoch pour sortir de l'ornière. Le groupe rhénan compte procéder à une augmentation de capital à hauteur de 104,5 millions de francs et veut faire de Lupa Systems, société fondée par James Murdoch, l'un de ses principaux actionnaires.

Celui-ci est l'un des enfants de l'homme d'affaires et milliardaire australo-américain Rupert Murdoch, propriétaire notamment de la chaîne d'informations américaine Fox News via le géant des médias News Corporation.

MCH avait indiqué mercredi évaluer une participation de James Murdoch, une option qui a finalement été retenue. Les premiers contacts avec l'homme d'affaires remontent à un an, a expliqué vendredi devant la presse le président Ulrich Vischer.

Un "partenaire stratégique" expérimenté

L'homme d'affaires américano-britannique James Murdoch en octobre 2019. [Matt Winkelmeyer - Getty Images/AFP]L'homme d'affaires américano-britannique James Murdoch en octobre 2019. [Matt Winkelmeyer - Getty Images/AFP]Au terme de l'augmentation de capital, Lupa Systems devrait détenir entre 30% et 44% du capital-actions du groupe bâlois, indique ce dernier vendredi. Les actionnaires de la société d'investissement américaine ont signé un accord de relation à long terme et se sont engagés au niveau stratégique.

La crise que traverse MCH depuis de nombreuses années, sur fond de perte d'influence de certains événements comme le salon de l'horlogerie Baselworld, a été aggravée par la pandémie de Covid-19. Dans ce contexte, le président du groupe a cependant exclu toute cession de la foire Art Basel.

"Avec Lupa Systems, nous avons trouvé (...) un partenaire stratégique qui apporte une vaste expérience et qui contribuera à accélérer la nécessaire transformation de l'entreprise", selon Ulrich Vischer, cité dans un communiqué.

Plus qu'un tiers du capital en main publiques

Les collectivités publiques actionnaires de MCH - qui représentent quelque 49% du capital-actions - devraient conserver à terme une participation d'un tiers. Les cantons de Bâle-Ville (33,5%), Bâle-Campagne (7,8%) et Zurich (4%) ainsi que la Ville de Zurich (3,8%) sont à l'heure actuelle les plus importants.

L'augmentation de capital devra obtenir le feu vert d'une assemblée générale extraordinaire qui se tiendra le 3 août. Cet objet sera inclus dans un "paquet de mesures" d'urgence destinées à "surmonter les effets de la crise du coronavirus". Dans le détail, le groupe propose de convertir un emprunt de 30 millions de francs du canton de Bâle-Ville en fonds propres, une opération accompagnée d'une augmentation de capital en numéraire de 74,5 millions.

ats/oang

Publié Modifié

Trois représentants de Lupa Systems au CA de MCH

Les actionnaires devront également se prononcer le 3 août sur plusieurs élections au conseil d'administration, dont celle de James Murdoch.

Les candidatures de Jeff Palker et Eleni Lionaki - en qualité de représentants de Lupa Systems - seront également proposées à l'assemblée.

Pour leur part, Sanja Soland et Karin Lenzlinger Diedenhofen quitteront l'organe de surveillance qui sera présidé par Ulrich Vischer jusqu'à l'assemblée ordinaire de 2021.

Son successeur, qui n'est pas encore désigné, sera un administrateur indépendant.