Modifié

Le coronavirus pourrait plomber les affaires de Swiss jusqu'en 2023

Un avion de Swiss sur le tarmac de l'aéroport de Genève le 21 avril 2020. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Un avion de Swiss sur le tarmac de l'aéroport de Genève le 21 avril 2020. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La compagnie aérienne Swiss s'attend en raison du coronavirus à une passe difficile de plusieurs années. Selon le directeur commercial Tamur Goudarzi, le transporteur national ne devrait renouer qu'en 2023 avec le chiffre d'affaires de l'année dernière.

Après avoir réduit son plan de vol à un strict minimum pendant le crise du Covid-19, la filiale de Lufthansa va remonter en juin ses capacités de 15% à 20%, a indiqué le responsable dans un entretien au portail spécialisé Travelnews.

"Nous voulons renforcer l'offre de manière régulière et ne plus seulement voler à vue", a déclaré Tamur Goudarzi, qui espère présenter dans les prochaines semaines un plan de vols qui augmentera vers les 50% d'ici la fin de l'année.

Environ 100 millions pour les remboursements

Concernant les remboursements aux clients privés et professionnels, Swiss a d'ores et déjà versé "un montant à trois chiffres dans le bas de la fourchette", soit autour de 100 millions, a poursuivi le membre de la direction. Les tour-opérateurs se verront remboursés dans leur intégralité d'ici le 30 septembre.

La compagnie helvétique a par ailleurs prolongé jusqu'au 31 décembre 2021 les possibilités de report des réservations.

>> Le sujet de On en parle sur les remboursements des vols annulés

Les vols annulés pour cause de coronavirus sont-ils remboursés? [Alexandra Wey - Keystone]Alexandra Wey - Keystone
Les vols annulés sont-ils remboursés? / On en parle / 5 min. / le 9 avril 2020

ats/cab

Publié Modifié

Offre étoffée pour le mois de juin

Swiss va étoffer son offre pour le mois de juin. Au programme figurent sur les bords de la Méditerranée Málaga, Barcelone, Madrid et Valence pour l'Espagne, Brindisi, Florence, Naples et Rome pour l'Italie. Une extension ultérieure est prévue pour la période estivale.

En Europe, Swiss assurera des liaisons pour Paris, Bruxelles et Moscou, ainsi que Göteborg et Copenhague. La filiale de Lufthansa étoffera en outre sa desserte d'Amsterdam, Athènes, Berlin, Lisbonne, Londres, Porto et Stockholm.

Au total, cette première phase de reprise devrait représenter jusqu'à 190 vols au départ de Zurich et de Genève vers 41 destinations européennes.

Le 8 mai, la compagnie à croix blanche avait d'abord articulé un chiffre de 140 pour les vols au départ de Kloten et 40 depuis Cointrin, ce qui représente à peine 15-20% de son offre avant la crise.

Dans le segment des long-courriers, en plus des trois dessertes hebdomadaires de Newark, Swiss assurera quatre vols pour New York JFK, deux pour Chicago, deux pour Tokyo, trois pour Bombay, deux pour Hong Kong et un pour Singapour, Bangkok et Johannesburg.