Modifié

Des bons d'achat pour relancer la consommation en Suisse

Des communes offrent des bons pour relancer la consommation [RTS]
Des communes offrent des bons pour relancer la consommation / 19h30 / 2 min. / le 19 mai 2020
Malgré la réouverture des magasins, la consommation ne reprend que timidement en Suisse. Chômage partiel et hausse des sans-emploi freinent les dépenses des ménages. Pour relancer la consommation, de plus en plus de communes et de cantons distribuent des bons d’achats à leurs habitants.

La commune de Vouvry en Valais a fait imprimer dans l'urgence ces dernières semaines des milliers de bons d'achats à faire valoir dans les commerces locaux pour soutenir la consommation et relancer l'économie locale.

Un ménage sans enfant reçoit quarante francs de bons, les familles soixante francs par enfant.

"Suite aux restrictions émises par le Conseil fédéral, on a constaté que la plupart des petits commerces indépendants qui travaillent sur la commune ont fortement été impactés par ces mesures", affirme Reynold Rinaldi, président de Vouvry, en Valais.

>> Lire: Un tiers des petites entreprises ne recourent pas aux aides liées à la crise

Aide bienvenue

Comme Vouvry, plusieurs communes se sont mises à émettre de telles primes aux achats locaux. A Bagnes, chaque habitant reçoit ces jours un bon de cent vingt francs: en décidant d'allouer un million de francs, le conseil communal veut soutenir à la fois la population et les commerces, indique la commune de Bagnes dans un communiqué de vendredi dernier.

Pour ce père de famille – un prof de ski qui a vu sa saison écourtée – cette aide est la bienvenue: "On achète beaucoup de choses en seconde main", explique Vassili Platsoukas, habitant de Bagnes. "Nous ne sommes pas dans la précarité, mais on calcule très serré. Et du coup, on peut faire beaucoup".

"Je pense que pour certaines familles, c'est effectivement nécessaire", analyse Adeline Fellay, commerçante à Bagnes. "Cela permettra à ces personnes de venir profiter des petits magasins de village pour faire leurs courses".

>> Lire: La crise met en lumière la situation des plus démunis en Suisse romande

La date de distribution des bons n'est pas encore arrêtée mais ce sera après le 11 mai, a précisé Eloi Rossier, président de Bagnes. Les deux chèques de soixante francs délivrés à chaque citoyen, enfants compris, devront être dépensés d'ici au 31 décembre 2020. Un bon devra être dépensé en une seule fois: c'est pourquoi la somme totale est répartie en deux chèques, plus faciles d'emploi.

Un manque de confiance

Même si ces bons d'achats réjouissent la population, certains estiment que de telles primes sont peu efficaces pour relancer l'économie: "Les ménages ont pu économiser en moyenne 2000 francs durant le confinement: ils ont donc assez d'argent. Ce qui manque c'est la confiance", selon Claude Maurer, économiste au Credit Suisse. "Les consommateurs recommenceront à dépenser lorsqu'ils n'auront plus peur de perdre leur travail ou d'être contaminés par le virus".

Une analyse que ne partage pas le Parti socialiste suisse qui exige que la Confédération suive le mouvement en distribuant un bon de deux cents francs par citoyen – à dépenser dans les branches touchées par la pandémie: "Ces branches de proximité, c'est absolument décisif qu'elles fassent un chiffre d'affaires suffisant", dit Roger Nordmann, conseiller national socialiste vaudois. "Sinon, on va les pousser à la faillite et ça, ce serait une catastrophe et ça coûterait plus cher que les bons".

Toutefois, peu de chance que la proposition socialiste soit acceptée par le Parlement.

Des initiatives cantonales

En attendant, des cantons comme le Tessin et la Thurgovie débloquent à leur tour des millions de francs pour distribuer des bons d'achat à leurs citoyens.

La Banque cantonale de Thurgovie (TKB) offre à chaque ménage un bon d'achat d'une valeur de trente francs: il sera envoyé à la fin du mois de mai à chacun des quelque 130'000 ménages thurgoviens. Il est valable jusqu'à la fin du mois de septembre dans tous les magasins, les restaurants et les entreprises actives dans le tourisme et les loisirs.

Sujet télévisé: Jean-Marc Heuberger, Claudine Gaillard Torrent, Rafael Poncioni et Thierry Clémence

Adaptation web: Stéphanie Jaquet et l'ats

Publié Modifié

Bons pour toute révision de vélo à Bienne...

Afin d'inciter la population à sortir sa bicyclette et éviter qu'elle ne se presse dans les transports publics, le Conseil municipal de Bienne a décidé d'offrir un bon de cinquante francs pour toute révision de vélo. Cette offre est limitée à 500 personnes. Seuls les commerces biennois pourront profiter de cette action.

...et des chaises longues dans les parcs

Le Conseil municipal a aussi décidé d'acquérir pour 160'000 francs de mobilier pour les parcs. Il veut encourager la population qui ne pourra pas passer ses vacances d'été à l'étranger à profiter des espaces verts. Il s'agit en particulier de chaises longues.

ats/sjaq

Le KOF prévoit une chute de 5,5% de la croissance économique suisse

L'institut de recherches conjoncturelles KOF s'attend à une chute de la croissance économique suisse de 5,5% cette année, en raison de l'impact de la pandémie de coronavirus. Le produit intérieur brut (PIB) devrait cependant rebondir de 5,4% en 2021.

Les économistes de l'institut zurichois ont apporté vendredi un sérieux coup de rabot à leurs prévisions conjoncturelles. Jusqu'à présent, ils tablaient sur un PIB en légère progression (+0,3%) cette année.

Mais face aux lourdes conséquences économiques du Covid-19, notamment en matière de recettes fiscales, le KOF a revu sa copie. Les dépenses publiques en hausse et les pertes de recettes fiscales produiront un manque à gagner de 25 milliards de francs pour les collectivités publiques.

ats