Modifié

Migros donne une prime de 500 francs aux caissiers et caissières

Les salariés de la grande distribution en Suisse recevront une prime pour leur engagement durant la crise. [RTS]
Les salariés de la grande distribution en Suisse recevront une prime pour leur engagement durant la crise. / 19h30 / 1 min. / le 15 mai 2020
Après plusieurs semaines de débat public sur les primes à accorder aux caissiers et caissières. Migros a décidé d'offrir une prime de 500 francs. La nouvelle a été confirmée à la RTS par le porte-parole de Migros Tristan Cerf.

A la suite d'un appel lancé notamment par l'humoriste Yann Marguet et plusieurs personnalités, l'Union syndicale suisse avait demandé une prime "d’au moins 2000 francs" pour les caissiers et caissières. Son président Pierre-Yves Maillard avait aussi émis le souhait que leur prise de risque dans cette crise soit récompensée.

Vendredi, Migros a annoncé à tout son personnel qu'une prime de 500 francs serait offerte à "toutes celles et ceux qui ont participé à la résolution de cette crise", a indiqué Tristan Cerf, soulignant la solidarité du personnel de l'entreprise. "C'est très important de leur offrir une reconnaissance."

Le porte-parole de Migros a précisé qu'étaient notamment concernés le personnel de vente, mais aussi le personnel oeuvrant dans les usines de production et dans la distribution.

>> Les précisions de Tristan Cerf:

Tristan Cerf confirme que Migros donnera une prime de 500 francs aux caissières [RTS]
Tristan Cerf confirme que Migros donnera une prime de 500 francs aux caissières / L'actu en vidéo / 1 min. / le 15 mai 2020

Les autres distributeurs aussi

Du côté des autres distributeurs, Coop a annoncé une prime de 250 à 500 francs, alors que, chez Manor, les employés recevront 250 francs de bons d’achat.

Quant à Aldi et Lidl, ils avaient déjà annoncé fin mars un coup de pouce, avec des bons d’achat de 400 et 350 francs.

Pour les géants de la grande distribution, il s’agit non seulement de garder la motivation du personnel, mais aussi de soigner son image. Reste que certains estiment que ces gratifications ne sont pas suffisantes, au vu du travail accompli par le personnel de vente depuis deux mois.

Darius Rochebin/boi

Publié Modifié