Publié

Le bénéfice de Romande Energie plombé par la contre-performance d'Alpiq

Le bénéfice de Romande Energie a chuté en raison de la contre-performance d'Alpiq. [Jean-Christophe Bott - KEYSTONE]
Le bénéfice de Romande Energie a chuté en 2019 / Le Journal horaire / 16 sec. / le 6 avril 2020
Le bénéfice net de Romande Energie a plongé de plus de 30% en 2019 en raison de la contre-performance d'Alpiq. Malgré une stagnation du chiffre d'affaires, l'entreprise est toutefois parvenue à améliorer sa marge brute.

Les recettes ont reculé de 0,7% sur un an à 593,3 millions de francs, indique lundi l'énergéticien morgien. L'unité Services énergétiques a vu ses revenus bondir de 28% à 97,2 millions, une croissance aussi bien organique qu'externe.

La production de courant par les centrales appartenant au groupe a atteint 461 gigawattheures (GWh), en recul de 5%. Romande Energie affirme que cet indicateur est revenu "dans la norme" après une excellente année 2018. La société a vendu l'année dernière 2577 GWh (-4,9%).

La marge opérationnelle brute a gonflé de 3,5% à 306,9 millions de francs. En revanche, le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) s'est replié de 1,5% à 131,1 millions.

Alpiq plombe le résultat

La part des sociétés associées a pesé à hauteur de 17,7 millions sur le bénéfice net, qui a reculé de 33% à 36,4 millions. Cette contre-performance est principalement liée à l'énergéticien Alpiq. Romande Energie possède une participation dans EOS Hodling, structure actionnaire d'Alpiq à hauteur de 31,4%.

A fin décembre, les liquidités s'élevaient à 203,5 millions de francs. Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende inchangé de 36 francs par action.

Impact négatif du coronavirus

En raison de la crise sanitaire causée par le coronavirus, Romande Energie s'attend à un recul sur certaines de ses activités, sans pouvoir quantifier la baisse à l'heure actuelle. Le groupe morgien se dit prêt à faire face à cette situation, que ce soit au niveau financier ou à celui de l'approvisionnement en électricité.

ats/jpr

Publié