Publié

Nestlé envisage de produire du gel hydroalcoolique, affirme Paul Bulcke

Nestlé réfléchit à produire du gel hydroalcoolique, selon son président Paul  Bulcke [RTS]
Nestlé réfléchit à produire du gel hydroalcoolique, selon son président Paul Bulcke / L'actu en vidéo / 56 sec. / le 27 mars 2020
Le géant de l’agroalimentaire mondial, Nestlé envisage de produire du gel hydroalcoolique pour lutter contre la propagation du Covid-19 et ainsi répondre à l’énorme demande en solutions pour le lavage des mains.

"On est en train de voir ce projet avec Firmenich", explique le président de Nestlé Paul Bulcke, en réponse aux questions d’internautes posées lors du Facebook live de RTSinfo.

La multinationale alimentaire emploierait sa force de frappe industrielle, présente chez Henniez, pour fournir les bouteilles en plastique, qui manquent, et cela en s’unissant au géant de la parfumerie Firmenich, pour la production de l’alcool.

"Cela demande encore du travail, explique Paul Bulcke. Nous devons encore résoudre des questions de format, mais ça devrait être possible, oui."

"Pas de pénuries alimentaires en vue"

Questionné sur le risque de pénuries alimentaires, si la crise devait se prolonger, le président de Nestlé estime qu’il n’y a "pas de pénuries en vue. Nous avons vu la demande soudaine en pâtes, par exemple. Ce sont des produits symboliques, qui se gardent. Mais les réapprovisionnements se font."

Bulcke [RTS]
Paul Bulcke: "Pas de pénuries alimentaires en vue" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 27 mars 2020

Paul Bulcke estime d’ailleurs qu’il y a "beaucoup de créativité en amont, chez les producteurs et les agriculteurs, et en aval, dans la distribution et la vente", pour pallier les problèmes actuels.

Le président de Nestlé, faisant écho à beaucoup de questions d’internautes sur le sujet, salue le rôle des employés de ses usines en Suisse et dans le monde, qui assurent la production sur les sites: "Nous sommes 300'000 au niveau mondial. La grande majorité reste en première ligne, à la production. Ils font énormément d’heures, je veux leur rendre hommage."

Darius Rochebin/boi

Publié