Publié

Le défi sécuritaire et logistique du télétravail pour les banques

Les banques se retrouvent face à un défi sécuritaire et logistique à cause du télétravail imposé par la crise sanitaire du coronavirus. [Martial Trezzini - Keystone]
Guillaume Meyer: Le défi du télétravail pour les banques / Le Journal horaire / 60 sec. / le 23 mars 2020
La Confédération garantira les prêts à hauteur de 20 milliards de francs. Dès cette semaine, les banques sont appelées à la rescousse des PME en panne de liquidités. Un défi que les banques doivent conjuguer avec leurs propres difficultés, face au coronavirus, comme le télétravail.

En Suisse, les banques n'ont pas l'habitude du télétravail. En cause, les règles de sécurité informatique, associées à une certaine culture du risque zéro, très présente dans les banques de détail.

La crise du coronavirus oblige tous les établissements à se mettre à la page. Mais cela ne se fait pas en trois jours. Et, selon des témoignages concordants, beaucoup d'employés de banque n'ont pas la possibilité, aujourd'hui encore, de travailler depuis la maison.

>> Ecouter Paul Coudret, ancien conseiller économique auprès des banques cantonales vaudoise et fribourgeoise, au micro de Guillaume Meyer:

Paul Coudret, ancien conseiller économique auprès des banques cantonales vaudoise et fribourgeoise. [Dominic Favre - Keystone]Dominic Favre - Keystone
Paul Coudret, ancien conseiller économique auprès des banques cantonales vaudoise et fribourgeoise. / Le Journal horaire / 1 min. / le 23 mars 2020

Pas de matériel adéquat

Parfois, c'est une affaire de matériel. Une banque privée a, par exemple, essayé en catastrophe de se procurer des ordinateurs portables pour ses employés. Trop tard: le matériel n'était plus disponible.

Parfois, c'est aussi une affaire de règlement, comme le savent les employés des banques à Genève, qui résident en France voisine: ils se heurtent à l'interdiction de transférer des données bancaires à travers les frontières.

L'Association suisse des employés de banque veille au grain. Sa directrice, Denise Chervet, estime que les établissements font un effort important, pour proposer du télétravail à leur personnel. Mais elle voit les limites de l'exercice. Elle craint que les banques ne puissent pas respecter le confinement, si un employé est malade.

>> Lire: Seco et BNS prévoient une récession pour 2020 à cause du coronavirus

Guillaume Meyer/sjaq

Publié