Modifié

L'économie suisse a affiché un faible taux de croissance l'an passé

L'industrie suisse des machines. [Gaëtan Bally - Keystone]
La croissance de l'économie suisse ralentit d'année en année / Le 12h30 / 1 min. / le 3 mars 2020
En 2019, la croissance s'est élevée à 0,9% du PIB seulement, contre 2,8% l'année d'avant, selon les chiffres publiés mardi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Les industries exportatrices sont les premières responsable de ce faible résultat, notamment les machines et les métaux qui ont connu un nouveau recul de leurs chiffres d'affaires.

Ces industries ne sont d'ailleurs pas prêtes de voir la lumière au bout du tunnel puisque la conjoncture continue à ralentir. L'an dernier, au 4e trimestre, le produit intérieur brut a augmenté de 0,3%, alors qu'au 3e trimestre il progressait encore de 0,4%.

Mais ce tableau n'est pas propre qu'à la Suisse puisque c'est toute la conjoncture mondiale qui se montre en petite forme.

Climat d'incertitude

En cause, le climat d'incertitude créé par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Et cette année, il faut s'attendre à des difficultés supplémentaires liées au coronavirus, avec des chaînes d'approvisionnement rompues, des déplacements limités et des arrêts maladie...

Les entreprises vont affronter une situation assez exceptionnelle, alors qu'elles voient déjà le franc s'apprécier face à l'euro.

La croissance mondiale ne devrait pas dépasser 2,4% cette année, dans le meilleur des cas, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques. Le monde pourrait même connaître une récession lors du premier trimestre. Les pays du G7 se réunissent d'ailleurs mardi pour coordonner leur action pour éviter une catastrophe.

Cléa Favre/vkiss

Publié Modifié