Modifié

La Banque cantonale de Fribourg a connu un exercice 2019 record

Banque cantonale de Fribourg. [Thomas Delley - Keystone]
La Banque cantonale fribourgeoise (BCF) a amélioré son bénéfice net en 2019, pour la 26 ème année consécutive / Le Journal horaire / 24 sec. / le 13 février 2020
La Banque cantonale de Fribourg (BCF) a réalisé un 26e record consécutif. Son bénéfice a atteint 131,6 millions de francs en 2019, en augmentation de 2,8 millions de francs (+2,2%). Le bilan progresse à 24,6 milliards de francs.

La performance n'a pas manqué de réjouir le président du conseil d'administration Albert Michel, jeudi devant la presse à Fribourg. Tout autant que l'Etat de Fribourg, les communes et les paroisses qui se voient verser un total de 70,1 millions de francs, dont 60 millions pour le canton, soit plus de 100% du capital de dotation.

Ces 30 dernières années, la BCF a versé à ces collectivités plus de 810 millions de francs. Le bilan arrêté à fin décembre atteint pour sa part 24,6 milliards de francs, soit 1,7 milliard de plus qu'un an plus tôt. Ce qui fait de l'établissement fribourgeois la onzième banque cantonale de Suisse, a relevé Albert Michel.

Changement d'époque

Le président de la BCF a insisté sur les défis qui attendent la branche, dans un contexte difficile marqué par les taux négatifs. "Il y a un changement d'époque. Il faut devancer les besoins de clients qui viennent désormais pour comparer les offres entre acteurs du marché", a-t-il relevé. Fini donc la fidélité aveugle.

Outre les incertitudes géopolitiques, la BCF doit composer avec des taux d'intérêt évoluant à un niveau historiquement bas, qui érode les marges, une réglementation toujours plus lourde et une nécessité de trouver de nouvelles sources de financement. Sans oublier la numérisation des processus et l'investissement dans l'innovation.

C'est pourquoi la BCF, classée depuis 2012 comme la banque cantonale la plus efficace par l'Institut IFZ à Lucerne, doit rester en mouvement, a précisé Edgar Jeitziner, président de la direction générale. En 2020, l'établissement va poursuivre la rénovation des succursales et le renouvellement de ses bancomats.

Croissance au rendez-vous

Par ailleurs, il n'est toujours pas question de répercuter les taux négatifs sur les clients, pas plus que sur les hypothèques, a ajouté Edgar Jeitziner. Au-delà, la BCF ne dévoile pas sa stratégie, a complété Albert Michel, si ce n'est qu'elle entend continuer à miser sur la qualité et non la quantité pour son développement.

A l'actif du bilan, les avances à la clientèle ont augmenté de 4,6% à 19,4 milliards de francs, dont 16,2 milliards (+5,3%) pour les seules créances hypothécaires. Au passif, les dépôts de la clientèle ont grimpé de 2,9% à 14,4 milliards. A noter que la BCF a gagné quelque 12'000 clients l'an passé.

Sur le plan opérationnel, les produits affichent une hausse de 1,3% à 280,5 millions de francs, l'essentiel venant du résultat net des opérations d'intérêts (+0,7% à 235 millions). Les charges ordinaires ont dépassé 100 millions (+5 millions à 100,4). Le bénéfice d'exploitation, révélateur de la performance intrinsèque, ressort à 165,6 millions (+8,5%).

ats/ani

Publié Modifié