Modifié

"Je ne suis pas ce qu’on a dit de moi", affirme Tidjane Thiam

Portrait de Tidjane Thiam, à la tête de Credit Suisse pendant quatre ans et demie, emporté par le scandale des filatures [RTS]
Portrait de Tidjane Thiam, à la tête de Credit Suisse pendant quatre ans et demie, emporté par le scandale des filatures / 19h30 / 1 min. / le 16 février 2020
À l’heure d’annoncer les résultats de Credit Suisse et à la veille de son départ de la banque, Tidjane Thiam répond aux polémiques dans un entretien à la RTS.

"Je ne suis pas ça", affirme Tidjane Thiam en évoquant "les idées préconçues contre lesquelles on ne peut pas lutter", à la question posée sur sa culture française et sur sa difficile intégration supposée dans les milieux bancaires zurichois.

Le compte Instagram de Tidjane Thiam avait été cité par la presse comme une des causes d’irritation des adversaires du banquier. "Vous leur demanderez", déclare Tidjane Thiam en se refusant à citer des noms ou d’entrer dans une polémique.

"C’est une bonne journée pour le Credit Suisse", entend résumer Tidjane Thiam, qui ne veut retenir de son départ que le bilan présenté jeudi: "3 milliards de bénéfices après impôts. C’est le redressement de Credit Suisse."

>> Lire: Credit Suisse boucle l'ère Tidjane Thiam sur un bénéfice de 3,4 milliards

"J’ai amené Credit Suisse à bon port"

"J’ai amené Credit Suisse à bon port" [RTS]
"J’ai amené Credit Suisse à bon port" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 13 février 2020

Tidjane Thiam se défend de tout sentiment de revanche mais salue "une aventure commune" et se dit "fier d’avoir ramené Credit Suisse a bon port. C’est une satisfaction aussi pour la Suisse."

"Je veux remercier nos collaborateurs et nos clients", conclut Tidjane Thiam. "C’est un soulagement. Je suis inondé de messages depuis l’annonce de mon départ."

DR

Publié Modifié