Modifié le 17 janvier 2020 à 22:24

Les cantons manquent de moyens pour lutter contre les faux soldes

Soldes, risques de faux rabais. Les cantons romands reconnaissent que les moyen de surveillance sont limités.
Soldes, risques de faux rabais. Les cantons romands reconnaissent que les moyen de surveillance sont limités. 19h30 / 2 min. / le 17 janvier 2020
Les promesses de rabais des soldes sont parfois trompeuses: certains commerces font croire aux clients à des baisses de prix alors qu'il s'agit des prix d'origine. Les cantons tentent avec peine d'enrayer le phénomène.

Malgré plusieurs cas médiatisés ces dernières années, les faits se reproduisent chaque année. Les commerces ne jouent pas toujours franc jeu en matière d'indication des prix. Les cantons de Genève et Neuchâtel ont réalisé l’an dernier 163 contrôles et mis au jour 48 cas litigieux.

Mais les cantons manquent encore de moyens pour endiguer ce phénomène et la Confédération ne leur est d'aucune aide dans ce domaine.

La Fédération romande des consommateurs (FRC), qui indique recevoir depuis novembre deux fois plus de dénonciations qu'en temps normal, recommande un logiciel de surveillance en ligne en temps réel.

Logiciel coûteux

Le canton de Neuchâtel, qui l'avait testé, a renoncé à ce système en raison de son coût. L'abonnement annuel dépasse en effet 50'000 francs, a indiqué le Conseil d'Etat en décembre 2019.

Un achat partagé entre plusieurs cantons sera proposé lors de la prochaine Conférence des directeurs cantonaux de l'économie, au mois de mars.

Gabriel de Weck/cab

Publié le 17 janvier 2020 à 22:19 - Modifié le 17 janvier 2020 à 22:24