Modifié le 14 janvier 2020 à 20:02

Le 50e Forum économique mondial veut préparer un monde durable

La 50e édition du Forum économique de Davos s’ouvre la semaine prochaine
La 50e édition du Forum économique de Davos s’ouvre la semaine prochaine Forum / 2 min. / le 14 janvier 2020
La crise irano-américaine ne sera pas au centre de la 50e réunion du WEF dès lundi à Davos (GR), boudée par Téhéran. Face à l'"urgence" du climat, son fondateur veut oeuvrer pour les prochaines décennies. La Suisse sera représentée en force.

"Le monde est en état d'urgence. La fenêtre pour agir est petite", a expliqué Klaus Schwab devant la presse à Cologny (GE). Le fondateur du Forum économique mondial (WEF) veut que la population puisse dire dans 50 ans qu'elle a pu compter sur la société actuelle.

Cette édition jubilaire veut faire place à l'action. "Cette fois, ce ne sera pas un "talk shop", mais un "do shop", a expliqué Klaus Schwab qui entend marquer le coup.

L'économiste allemand a donné plusieurs exemples comme la création et le lancement durant le WEF d'une plateforme visant à planter des centaines de milliards d'arbres.

Avec Trump, mais sans Macron

Pas moins de 2800 participants sont attendus dans les Grisons pour ce 50e Forum, dont une cinquantaine de chefs d'Etat. Absent l'an dernier en raison du "shutdown", Donald Trump devrait faire son grand retour à Davos. Le président américain viendra avec une délégation importante, composée notamment de sa fille et conseillère Ivanka, de son gendre Jared Kushner et du ministre du Commerce Wilbur Ross.

La jeune écologiste Greta Thunberg sera aussi présente, tout comme la chancelière allemande Angela Merkel, le président du Conseil italien Guiseppe Conte, ou encore la cheffe de l'exécutif hong-kongais Carrie Lam.

En revanche, ni Emmanuel Macron, ni Boris Johnson ne feront le déplacement. Le premier nommé doit faire face aux tracas que lui cause la réforme des retraites et le mouvement social associé. Le second n'a jamais caché son désamour pour le WEF qu'il considérait en 2013 comme "une constellation d'egos impliquant de gigantesques orgies mutuelles d'adulation".

Egalité homme-femme, grande absente

A l'accoutumée, le Forum de Davos est considéré comme la caisse de résonance du monde. Pourtant, cette édition a mis de côté la question de l'égalité homme-femme.

D'ailleurs, pour l'anecdote, seuls 24% des participants sont des femmes.

jfe

Publié le 14 janvier 2020 à 18:43 - Modifié le 14 janvier 2020 à 20:02