Modifié

Manor se restructure pour coller aux exigences du commerce en ligne

Manor se restructure et licencie 80 employés [RTS]
Manor se restructure et licencie 80 employés / Forum (vidéo) / 1 min. / le 10 janvier 2020
Manor se restructure, confronté au changement de comportement des consommateurs, ferme sa succursale de Bülach (ZH) et cherche un repreneur pour les supermarchés de Delémont et Liestal (BL). Ces mesures concernent près de 80 salariés.

Dans un communiqué diffusé vendredi, l'exploitant bâlois de grands magasins indique avoir "soigneusement analysé le réseau de filiales afin de fournir les fonds nécessaires au processus de transformation et, en même temps, déterminer de nouvelles possibilités de croissance". La fréquence, l'évolution des ventes, la situation concurrentielle et l'emplacement ont été comparés au potentiel du marché et aux investissements nécessaires.

A la lumière de cet examen, la direction a décidé de chercher une solution de succession pour les supermarchés de Delémont et Liestal. A Bülach, le grand magasin de Bachenbülach sera fermé à fin avril, celui-ci souffrant d'une fréquentation de la zone industrielle de la localité zurichoise insuffisante pour exploiter le site de manière rentable à long terme. Vingt-sept collaborateurs sont touchés.

Directions regroupées

Manor, propriété du groupe genevois Maus Frères, assure rechercher des solutions en vue de proposer un emploi au sein du groupe ou à l'externe aux salariés concernés. Un plan social est en cours d'élaboration.

La restructuration s'étend aussi à l'ensemble de ses 60 grands magasins, Manor regroupant leur direction dans 28 unités de vente. La simplification organisationnelle concerne une douzaine de directeurs ainsi qu'une quarantaine d'autres collaborateurs. Les salariés actifs dans la vente ne sont pas touchés.

Manor explique encore devoir compenser une perte financière importante cette année en raison de la fermeture à fin janvier du magasin phare de la Bahnhofstrasse à Zurich. Pour mémoire, le groupe rhénan avait annoncé sa décision en septembre dernier, suite à l'échec de longues et conflictuelles négociations avec le bailleur des locaux, l'assureur Swiss Life.

Cette décision concerne 290 salariés de Manor ainsi que 190 collaborateurs des enseignes exploitant un point de vente dans le magasin.

Défis de la numérisation

"Le commerce de détail est extrêmement sous pression actuellement, c'est le cas de Manor. Les chiffres d'affaires du commerce stationnaire stagnent ou reculent au profit du chiffre d'affaires réalisé sur toutes les plateformes online. On le remarque aussi chez nous: notre site online prend de plus en plus de poids dans le chiffre d'affaires de l'ensemble de l'entreprise", explique vendredi le directeur général de Manor, Jérôme Gilg, dans Forum.

"Nous sommes obligés de réorganiser notre entreprise d'une manière générale, en allouant des coûts et des investissements notamment dans le digital", poursuit-il.

Le groupe entend ainsi créer cette année plus de 30 nouveaux emplois dans le seul secteur de l'infrastructure numérique et informatique. Manor a déjà introduit un nouveau système de caisses et de gestion des marchandises et y a investi un total de 50 millions de francs.

Premier exploitant de grands magasins en Suisse avec une part de marché de quelque 60%, Manor exploite 61 grands magasins, 31 supermarchés et 28 restaurants Manora. Le groupe bâlois emploie près de 9500 collaborateurs.

>> L'interview du directeur de Manor, Jérôme Gilg, dans Forum:

Manor supprime 80 emplois: interview de Jérôme Gilg [RTS]
Manor supprime 80 emplois: interview de Jérôme Gilg / Forum (vidéo) / 5 min. / le 10 janvier 2020

ats/kkub

Publié Modifié